MakeUp in SaoPaulo : une bonne surprise !

Avec un nombre de visiteurs sur les deux jours presque équivalent à l’édition 2015 et un nombre de participants aux quatorze conférences qui aura dépassé les six cent trente personnes, MakeUp in SaoPaulo qui s’est déroulé la semaine dernière dans un contexte économique particulièrement difficile restera comme une bonne surprise.

musp16-01

Les exposants ont pu apprécier une fois de plus la qualité des visiteurs et l’aspect très « business » des contacts. Une heureuse surprise dans un pays qui s’enfonce chaque jour un peu plus dans la crise. Selon les dernières données économiques, le taux de chômage dépasse largement les 11 %, la consommation et les investissements sont bloqués, sans parler de l’augmentation exponentielle des taxes d’importation. Le pays est en récession cette année à -3,5 %. Et la plupart des analystes ne prévoient pas de reprise pour l’année prochaine. C’est donc dans ce contexte particulièrement compliqué que cette nouvelle édition de MakeUp in SaoPaulo a tout de même accueilli les acteurs clés du secteur Beauté au Brésil dont une grande partie ont tenu à assister aux quelque quatorze conférences qui ont émaillé ces deux jours. Avec des niveaux de taxes à l’importation qui n’ont jamais été aussi hauts, il est clair que peu d’industriels étrangers s’aventurent dans le pays sans avoir monté au préalable une entité industrielle digne de ce nom. C’était donc le cas de la plupart des exposants de MakeUp in SaoPaulo, tous unanimes pour se réjouir de la tenue de cette nouvelle édition d’un salon présent maintenant aux quatre coins du monde. « Le flux des visiteurs aura été constant et surtout de très bonne qualité », reconnaissent de manière unanime les exposants qu’ils soient issus de la formule, du packaging ou des accessoires.

Le groupe Granado avec sa marque phare Phebo a offert aux participants une séance de réflexologie de dix minutes permettant de découvrir la ligne Mediterraneo et ses crèmes hydratantes. Près de 400 massages ont ainsi été offerts. Granado, partenaire de MakeUp in SaoPaulo depuis deux ans, est passé d une cinquantaine de références il y a 15 ans à plus de mille aujourd’hui !

Les conférences ont été particulièrement suivies par plus de six cent trente personnes. Parmi les sujets phares : Comment sortir de la crise grâce à des améliorations de coûts, une gestion avisée de la supply chain et des innovations. Tous les conférenciers et intervenants étaient convaincus que le Brésil restait un grand marché et qu’il se redresserait dans un avenir proche. Parmi les principaux conférenciers, Alessandro Mendes, Directeur R & D chez Natura et Nazish Munchenbach, Directrice des ventes et du marketing chez Granado et Phebo.

Bravo !

Un grand bravo et un grand merci à tous les participants, aux quelques trente intervenants des conférences et des tables rondes, ainsi qu’à l’Abihpec et son Président, aux écoles de maquillage, à la marque Granado qui ont fait de cette nouvelle édition de MakeUp in SaoPaulo une édition toute en couleur permettant à toute l’équipe de Beauteam de clore cette année 2016 en beauté… Un commentaire, parmi d’autres, résume bien la dynamique de cette nouvelle édition brésilienne, celle des responsables de la société brésilienne Adhespack: « Nous sommes très heureux, pour la deuxième année consécutive, d’avoir vu notre dispositif de distribution d’échantillon primé et présenté sur l’arbre de l’innovation….MakeUp in SaoPaulo a fait la preuve que cette manifestation rassemble un public de qualité et s’affirme comme un véritable événement pour l’ensemble du secteur cosmétique. Félicitations pour l’organisation et la qualité de l’événement. Rendez-vous l’année prochaine ! »

Même sentiment de la part des responsables de l’Abihpec, qui précise…. » c’était un plaisir d’être avec vous et votre équipe. L’évènement s’améliore chaque année un peu plus. Bravo pour ce succès et vous pouvez compter sur l’Abihpec quand vous le souhaitez ! ». « Bravo pour l’organisation », précise la société Adhespack.  » Merci pour à vous tous, votre soutien et cette belle initiative », insistent de leur côté les responsables de la société Arcade.