Le plus vieux pinceau de France fait peau neuve

 

« Le marché a beaucoup évolué ces dernières années » nous explique Pascal Goossens, directeur commercial de l’’entreprise Raphaël. « Pour faire face à une demande plus complexe, nous avons modifié notre gamme standard ».En effet, l’’usage du pinceau se démocratise et les consommatrices veulent avoir accès à la même technicité que les maquilleurs professionnels, avec des pinceaux différents pour chaque étape d’une mise en beauté. Les marques doivent répondre à cette demande grandissante et ajouter des pinceaux à leur gamme.

Lorsque les grandes marques internationales ont les moyens d’’investir dans le développement de produits spécifiques, les marques de taille intermédiaire ont besoin d’avoir accès à des produits « catalogue » pour compléter leur gamme. Ainsi, Raphaël a souhaité renouveler son offre standard pour servir une clientèle plus large.

L’’usage du pinceau est beaucoup plus courant aujourd’’hui, et même si les consommatrices, se disent « professionnelles » les accessoires de maquillage doivent avoir un usage précis mais aussi facile. Raphaël a notamment raccourci la taille des manches de 20 à 25% pour permettre à ceux-ci de voyager dans les trousses à maquillage. Les looks des pinceaux sont plus modernes. Les formes des touffes, et aussi les couleurs sont plus variées pour offrir des pinceaux en phase avec les tendances de la mode. Le pinceau sort aussi en version synthétique pour répondre aux exigences de certains pays (interdictions de certaines sources animales pour les produits), et permettre aux marques de s’’exporter plus facilement.

La gamme standard compte 58 références et répond désormais à l’’essentiel des besoins, avec l’’arrivée notamment d’un pinceau Kabuki – pinceau court à touffe ramassée -, et d’’un pinceau Smudge – pour dégrader les fards à paupière -. Cette gamme disponible en catalogue est donc fabricable en petites quantités – à partir de 500 exemplaires – pour des marques aux références et à la distribution moins importantes.

La complexité des formules de maquillage plus crémeuses, et des usages plus variés a toujours incité le fabricant à développer ses produits. Simple en apparence, chaque pinceau doit être efficace et garantir un rapport qualité/prix optimal. « Le design est important, mais la fonctionnalité est primordiale » précise Pascal Goossens. Fabricant à façon depuis toujours, Raphaël peut personnaliser entièrement le pinceau, allant du simple marquage de logo jusqu’à un manche et/ou une touffe personnalisée.

L’’entreprise Raphaël spécialiste du pinceau « Made in France» depuis 1793 est la plus vieille et la plus importante manufacture de pinceaux en France (et peut-être même en Europe), avec plus de 15 millions pièces à l’année. L’’entreprise a démarré la fabrication de pinceaux pour les beaux arts, et a ensuite ouvert son savoir-faire à la cosmétique qui représente aujourd’’hui 40% de son activité.

Site : www.raphael-makeup-brushes.fr