Les pinceaux à maquillage se spécialisent et diversifient les usages

Avec la démocratisation des techniques de maquillage via un accès constant aux nouvelles techniques et tutoriels de spécialistes, aux applications pour smartphones et tablettes, les pinceaux connaissent un vrai boom dans l’’industrie de la beauté. Les consommatrices veulent avoir une application maquillage de plus en plus parfaite et professionnelle. Le pinceau devient alors l’’outil indispensable du maquillage. « Selon les experts du domaine, un bon maquillage est dû à 50% au produit utilisé, et à 50% à l’’applicateur », nous précise Mariangela Porpora de Pennellifaro ().

Avec la complexité et la diversité des formules le pinceau a dû s’adapter. Certaines formules sont crémeuses, d’’autres sont plus sèches et volatiles, d’’autres par exemple son en gel, comme la nouvelle tendance sur les eye-liners. « L’’innovation est le fer de lance du marché », comme nous indique Fred Ghenassia des Pinceaux Léonard Bullier (). « Nous avons par exemple créé un pinceau spécial décolleté. En trois ans nous avons déposé 5 brevets au total (pas uniquement dans le maquillage), lorsqu’il y’a dix ans, personne ne brevetait ses pinceaux, dans le monde. »

De son côté, Cosmogen, nous indique investir depuis plus de 30 ans sur l’’innovation dans le segment pinceaux et applicateurs de son activité. Actuellement les axes de travail sont les nouvelles formes, les nouvelles gestuelles, les innovations en fibres et mix de fibres – et les collections saisonnières. Aujourd’hui la tendance est aux fibres synthétiques, requête forte des marques qui souhaitent s’’affranchir des fibres naturelles pour des raisons de traçabilité. Cosmogen a récemment lancé plusieurs gammes innovantes : Blur – gamme brevetée et experte pour les poudres libres, Silkness – fibre révolutionnaire alliant sensorialité et résultat maquillage ultra naturel, et plus récemment Perfect complexio – formes et densités de touffes adaptées aux formules compactes .

Sur un autre segment du maquillage, celui des ongles, les innovations confirment l’’intérêt pour ce marché, avec la recrudescence du nail art notamment, comme en démontre la collection de Cosmogen, avec des pinceaux de forme éventail, carrée, ovale, liner, etc.

Les femmes recherchent l’’aspect pratique, et multi-usage du pinceau. Un pinceau doit être simple d’’utilisation et s’’adapter à différents soins, garder sa forme de base et avoir une durée de vie aussi longue que possible.

En effet, La consommatrice d’’aujourd’’hui cherche « une facilité d’’application : d’’où la création du concept Blush et Sculpteur en un geste grâce au pinceau Double sculpt – un pinceau à la touffe novatrice pour brosser et dessiner aisément les sourcils, etc », précise Mylène Meunier, de Cosmogen. Concernant l’aspect pratique, le fabricant a également lancé des concepts tels que « On the Go : 4 pinceaux en 1 ; le concept interchangeable combinant plusieurs applicateurs de très grande qualité sur un seul manche pour les voyageuse exigeantes, » ajoute Mylène. Cosmogen s’’appuie sur son expertise pour recommander aux marques un pinceau en fonction d’’une formule ciblée.

Le marché global des pinceaux ne cesse d’’augmenter. Et Pennellifaro confirme « l’’intérêt pour le pinceau à fibres multiples qui s’’adapte aux nouvelles textures du maquillage ». Aujourd’’hui les marques ajoutent à leur gamme de nouvelles références qui requièrent normalement la connaissance d’’un spécialiste. « Toutes les consommatrices veulent avoir accès aux techniques et être leur propre maquilleuse professionnelle », ajoute Mariangela.

Présent depuis plus de 40 ans sur le marché, Pennellifaro mise sur la qualité de ses produits et le « fabriqué en Italy », et « fait main » pour conquérir les marques. Dans cette logique l’’entreprise a renforcé ses équipes, intégré un nouveau siège social qui reste toujours près de l’’unité de production et développe des capacités de full-service, pour satisfaire les marques de maquillage, ses clientes.

Du côté des marques, les pinceaux Léonard Bullier, note une analyse plus poussée du marché, et voit les services marketing des marques approcher le fabricant de pinceaux avec une demande de fibres ou formes liées aux texture de maquillage. « Les produits ne sont plus développés indépendamment les uns des autres, mais en complémentarité. En effet les textures maquillage se développent, alors pourquoi pas développer en parallèle les usages pinceaux. » indique Fred Ghenassia, des Pinceaux Bullier.

Le marché est donc tiré par le haut grâce aux techniques professionnelles qui se démocratisent et offre plus de créativité et de technicité aux usages du pinceau à maquillage.

La marque de Pinceaux Raphaël, (), spécialiste du pinceau fin, surfe quant à elle sur la vague du haut de gamme professionnel, en adaptant ses fibres et poils aux demandes exigeantes de ses clients. Raphaël travaille essentiellement en fabrication personnalisée pour des marques de maquillage mondiales. « Son bureau de développement et son usine (la plus importante en Europe) à St Brieuc en Bretagne, ainsi qu’’une usine de 450 personnes à l’’Ile Maurice, lui permettent de faire face à la demande actuelle croissante sur le créneau du pinceau/outil de maquillage de qualité », nous indique Pascal Goussens.

Sur un autre continent, et forte du succès du marché, le fabriquant américain Anisa International, vient de célébrer les dix ans de son usine située en Chine, « célébrant dix ans d’’innovation et de production de qualité » précise Anisa Telwar. ()

Anisa Intl s’’appuie sur « une main-d’oe’œuvre très qualifiée dans la fabrication des pinceaux toujours plus « pointus », ce qui a su assurer la croissance et le succès de l’’entreprise », ajoute Anisa. Là aussi, l’’innovation est le facteur principal de succès du fabricant. « Nous nous concentrons sur l’’usage de meilleures fibres – plus stables, mais aussi plus flexibles à l’’usage de différents produits -, en utilisant des mécanismes plus innovants. La créativité et la collaboration dirigent nos idées et conceptions produits » ajoute Anisa.

Encore une fois les innovations sur les fibres, l’’utilisation de multi-fibres et les designs innovant font la différence sur le marché pour Anisa Intl. Un autre segment qui grandit chez l’’américain, est la partie accessoire, accompagnant notamment l’’expansion du marché du soin des ongles.

Ce marché en évolution, et loin d’’avoir fait appel à toutes ses ressources. Reste à voir ce que le futur du maquillage réserve en terme d’’usage et d’’applications.