Le coréen Cosmax démarre deux nouvelles usines…, en Indonésie et aux États-Unis !

Mars 2012…, octobre 2013, en dix huit mois la carte de visite du groupe coréen Cosmax, spécialisé dans la mise au point, la production et le conditionnement de formules de Skin Care et de maquillage aura bien changé. Coup sur coup la firme vient d’’ouvrir une nouvelle usine en Indonésie et annonce le démarrage d’’une usine aux États-Unis dans l’Ohio. Montant de l’’investissement de l’’usine américaine qui emploiera, selon les dirigeants sud-coréens, quatre cent personnes d’’ici à la fin de l’’année prochaine, plus de 20 millions de dollars. Une usine qui sera consacrée majoritairement à la production de produits de maquillage et de soins. Le point avec Jay Kim, Ceo de Cosmax International.

MakeUp in…™ : Ce que nous avons publié en mars 2012 était précurseur. Vos ambitions à l’’international étaient bien là. L’’année qui a suivi vient de le prouver avec le démarrage en juin dernier d’’une usine en Indonésie et vous annoncez votre première implantation industrielle aux États-Unis pour l’’année prochaine.

Jay Kim : C’’est exact ! Comme nous l’’avions laissé entendre à l’’époque, nos ambitions à l’’international étaient bien réelles. Concernant les États-Unis, il est clair que cette nouvelle usine est non seulement destinée à fournir le marché américain avec des produits « made in USA », mais pas seulement. Nos ambitions pour cette usine vont également vers la couverture de l’Amérique du sud et même de l’’Europe.

MakeUp in…™ : Deux nouvelles usines qui s’’ajoutent à un tissu industriel déjà conséquent !

Jay Kim : Un petit mot d’’histoire concernant Cosmax. Nous sommes nés en 1992. Au cours des cinq dernières années, notre chiffre d’’affaires est passé de 65 millions de dollars US à 410 millions cette année. Nous nous positionnons comme une société de sous-traitance totale à la fois sur le créneau du skin care et du maquillage avec une répartition à 50/50. 27 % de nos employés se consacrent exclusivement à la Recherche et au Développement. Nous mettons particulièrement en avant notre capacité à créer des formules et nous revendiquons clairement que les produits fabriqués chez nous le sont à 95 % à partir de celles-ci. Nous possédons toute la panoplie des certificats de conformité (CGMP en 1998, ISO 9001 en 2000, OHSAS 18001 en 2007). Outre l’Indonésie et, bientôt, les États-Unis, nous possédons trois usines de production en Corée et deux usines en Chine (la dernière a démarré en septembre dernier à Guangzhou sur 27 000 m2). Du côté des lignes de production, la capacité actuelle est conséquente avec 22 lignes pour le skin-care (près de 93 600 unités/an), 21 pour les rouges à lèvres (34 800 unités/an), 4 pour le mascara (15 600 unités/an), 29 pour les poudres (près de 48 000 unités/an).

MakeUp in…™ : Et visiblement, vous ne souhaitez pas vous arrêter là ?

Jay Kim : C’est également exact ! Nous serons certainement présents en Europe industriellement dans les prochaines années, mais nous devons tout d’abord stabiliser nos nouvelles usines chinoises, indonésiennes et bien sûr américaines avant de nous concentrer plus précisément sur l’Europe.