Maquillage et distribution: le changement c’est maintenant !

Depuis quelques mois la distribution des produits de maquillage connaît une effervescence certaine. Dior, Chanel, Bourjois ont ouvert une boutique “beauté” en nom propre. Les nouvelles boutiques Bellista lancées par Nocibé sont exclusivement dédiées aux produits de marque Nocibé et associent à la vente des produits, une offre de soins et de produits de maquillage invitant à les utiliser sur place. La distribution des produits de beauté semble avoir entamé (enfin !) sa révolution. Sous la pression de belles réussites comme celle de Kiko et conscientes qu’il fallait “faire quelque chose” pour donner envie aux consommateurs d’entrer et, surtout, d’acheter, plusieurs grandes marques ont décidé de franchir le pas plus franchement en accélérant l’ouverture de boutiques dédiées qui sont d’ailleurs plus que des boutiques mais de véritables lieux de tests et de conseils. C’est le cas de Dior, Chanel, Bourjois….

Sans exclure le mode de distribution traditionnel des produits de beauté de la marque dans différents points de vente, ces boutiques semblent l’’écrin idéal pour développer un service clientèle sur mesure avec une offre de produits et de soins personnalisés, ou de conseils exclusifs.

Des lieux “premium” !

Cette tendance montre aussi que le produit ne suffit plus à lui seul à exprimer la notion de luxe ou d’’exclusivité offerte à la clientèle et que le service qui lui est associé prend une part de plus en plus croissante. Par ailleurs, afin de faire de l’’acte d’’achat une véritable expérience, les distributeurs font évoluer leur concept de boutique. Les nouvelles boutiques Bellista lancées par Nocibé sont exclusivement dédiées aux produits de marque Nocibé et associent à la vente des produits, une offre de soins invitant à les utiliser sur place. Sephora a opéré depuis deux ans une véritable mutation de ses boutiques afin d’’y associer une notion de luxe tout en maintenant l’’aspect « libre service » sans accompagnement qui séduit toujours les clientes de 20 à 35 ans. Cela se concrétise par l’’ouverture de magasin dans des lieux dits « Premium » où se concentrent les marques de luxe, une offre de produit et de marques en exclusivité et des services client nivelés sur plusieurs niveaux concrétisés par les cartes de fidélisation White, Black, Gold. Ainsi, le concept store des Champs-Elysées lancé en 2012 propose un panel de 14000 références et comprend un bar à sourcils, une école de maquillage, un coin coiffure.