Les couleurs m’enchantent !

MakeUp in…™ : Vous faites parti de la « jeune génération » des make-up artists, qu’est-ce qui vous a motivé pour vous diriger vers ce métier ?

Nicolas Bellino : Je fais ce métier depuis seulement 6ans ce qui est encore récent dans une vie de maquilleur. Au préalable, j’étais dans le milieu du spectacle comme chanteur dans un cabaret transformiste en Bretagne. Le maquillage était un moyen de réaliser des transformations radicales mais je ne maitrisais absolument pas les techniques professionnelles. Ma révélation pour le métier de maquilleur a eu lieu en écoutant une interview de Dany Sanz, la fondatrice de l’Académie Make Up for Ever et en assistant au festival des jeunes créateurs à Dinard où j’ai vu des maquillages absolument merveilleux. J’ai su dès lors que je voulais devenir maquilleur professionnel.

MakeUp in…™ : Tout semble s’être enchainé assez rapidement, vous avez été maquilleur d’un comédien célèbre, réalisé des plateaux télé, des plateaux presses, vous avez travaillé pour des grands noms de la mode, participé à des événements de renoms comme le festival de Cannes, vous assurez la couverture de magazines …

Nicolas Bellino : Je relativise car dans ce métier, rien ne se fait rapidement. Il faut quand même une petite dizaine d’années pour se créer un réseau et pouvoir exprimer assez librement sa créativité. Durant les 10 mois de la formation de l’Académie Make-up for Ever que j’ai suivie en 2007, j’ai appris les techniques de maquillage, celles adaptés pour les effets spéciaux puisque j’ai une formation de prothésiste. J’étais un passionné avec des idées mais sans les tours de main pour les réaliser. Ce fut des mois très riches, d’échanges, de partages, de construction d’un réseau professionnel. J’ai eu aussi l’opportunité d’être durant plusieurs années maquilleur à la boutique Make-up for Ever rue de la Boétie où ce fut un lieu de rencontres et d’apprentissage aux contacts de directeurs artistiques et de maquilleurs célèbres.

MakeUp in…™ : Quels sont vos maquillages de prédilection et vos sources d’inspiration ?

Nicolas Bellino : Les couleurs m’enchantent, les blushs colorés, les roses fushia, les dégradés de rouge sont des sources d’inspiration. Je suis un passionné des bouches qui se voient, qui osent les contrastes, les effets de matières. J’aime dépasser leur forme de base, les faire disparaître ou bien leur ajouter des effets de coulure comme une représentation de ce qui peut se passer à l’intérieur du corps.

MakeUp in…™ : Comment voyez-vous le maquillage d’aujourd’hui et de demain ?

Nicolas Bellino : Il y aura toujours pour le maquillage des tendances classiques immuables qui répondent à des besoins saisonniers. L’été ce sont les couleurs flashy, l’hiver ce sont des couleurs plus sombres. Pour le futur, j’aimerai voir plus de couleurs, plus de contrastes, que les femmes osent se mette en valeur. Souvent elles ne le font pas car elles ne savent pas comment bien le faire. Le tutorial sur Internet est une première aide pour cela. Je crois aussi beaucoup au maquillage des hommes. Il y a des freins à lever car pour certains se maquiller c’est un peu perdre de sa virilité or à l’époque des pharaons, les hommes étaient bien plus maquillés que les femmes. Néanmoins, j’ai de plus en plus de demande d’hommes, de Pdg, de personnalités masculines qui cherchent à avoir bonne mine, à dissimuler des cernes, des traces de fatigue. Le travail alors est plus subtil avec des matières plus légères. Le maquillage des hommes a un bel avenir.