Michele Burke : « Nous avons tous nos besoins personnels en matière de beauté ! »

En partenariat avec GEKA, Michele Burke sera à nouveau présente à la troisième édition de MakeUp in NewYork les 25 et 26 septembre prochains comme elle l’était à Paris en juin dernier. Michele n’a jamais été du genre à se fixer des limites. Son talent s’exprime dans tous les domaines du maquillage : création et application, doubles pages des magazines beauté et de mode ainsi que dans la création de personnages et ses créations prothétiques, ou ses travaux dans des films fantastiques ou d’époque au cinéma ou à la télévision.

Originaire de Dublin, Michele a émigré au Canada et a commencé sa carrière dans le maquillage après avoir travaillé comme modèle et en produisant des défilés de mode. Michele a proposé ses services comme apprentie maquilleuse sur trois films pour lancer sa carrière. Michele réside actuellement en Californie, et continue à travailler dans le monde entier.

MakeUp in…™ : Pouvez-vous résumer en quelques mots votre philosophie de travail ?

Michele Burke : Nous avons tous nos propres besoins en matière de beauté. Nous devons regarder nos visages dans la glace et nous découvrir. Trouvez un trait distinctif qui nous caractérisera comme les yeux ou les lèvres et se concentrer dessus! La Beauté et le maquillage, c’est se découvrir soi-même et c’est l’image que nous voulons que les autres aient de nous. Nous devons passer au crible toutes les informations concernant les produits cosmétiques et les astuces beauté et découvrir ce qui nous convient et ce dont nous avons besoin.

Ainsi, ma philosophie serait de se concentrer sur nos traits les meilleures, de corriger ce que nous pouvons corriger et d’ignorer ce que nous ne pouvons pas changer et de le faire sans créer de souffrance ni de dommages. Toujours être préparée aux changements. Ne pas rester cantonner en permanence aux mêmes couleurs et aux mêmes looks. Ne suivez les tendances, que si elles vous rendent plus belle. Faites preuve de prudence lorsque vous entendez parler de procédures chimiques ou chirurgicales permettant de vous embellir. Considérez avec soin la couleur et le style de coiffure qui pourra vous convenir le mieux. En prenant grand soin de votre peau et avec les produits appropriés, vous pouvez vous offrir un look incroyable !

MakeUp in…™ : Vous êtes aujourd’hui l’un des talents les plus polyvalents exerçant dans le monde entier.

Michele Burke : J’ai décidé très tôt que je voulais maîtriser tous les aspects du maquillage. Pas seulement la beauté. A chaque fois que l’on fait appel à moi pour un travail je suis confrontée à de nouveaux défis. J’aime relever les nouveaux défis et je les sollicite même. Bien souvent, c’est la raison principale qui pousse les producteurs, réalisateurs et acteurs/actrices à me contacter. Ils veulent quelque chose qui n’a jamais été réalisée avant ou une nouvelle vision d’une création.

MakeUp in…™ : L’industrie cinématographique qui vous a décerné deux Oscars pour six nominations vous doit beaucoup! Vous avez commencé par faire du maquillage pour la mode et la beauté, mais vous avez senti que votre véritable vocation était dans le cinéma. Quelques mots sur votre travail dans ce domaine ?

Michele Burke : C’est un travail exigeant qui réclame de la rapide, il est tout à la fois épuisant et exaltant. Vous devez faire confiance à vos instincts et à vos compétences. Vous devez totalement bannir la peur et travailler sur un fil sans filet. Le monde du cinéma est totalement collaboratif et vous devez vous sentir à l’aise dans cet environnement. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Beaucoup de personnes peuvent avoir leur mot à dire sur votre travail de maquillage. En outre, je dois en quelque sorte marcher sur des œufs et faire attention aux contraintes de temps et de budget ; le monde du cinéma avance à grands pas dans l’ère du numérique/HD, vous devez vous tenir au courant des derniers progrès technico-cinématographiques et faire les choix judicieux parmi la vaste gamme de produits disponibles afin que les résultats de votre travail passent correctement sur grand écran. Vous ne devez cependant jamais oublier « l’art » du maquillage dans la mesure où nombreux sont ceux qui deviennent totalement déroutés par les techniques sans cesse renouvelés et la sélection des produits.

MakeUp in…™ : Quels sont vos projets ?

Michele Burke : J’ai travaillé pour GEKA pendant plusieurs années sur le développement d’applicateurs spécifiques pour les lèvres et les yeux (dont beaucoup figurent actuellement dans les grandes lignes cosmétiques). La collaboration avec GEKA se passe de façon incroyable dans la mesure où l’« innovation » fait partie de leur «ADN» et fait partie de leur mission. Je suis également en train de concevoir des maquillages spécifiques pour des personnages pour deux productions théâtrales à Broadway. C’est un peu nouveau pour moi et je profite pleinement de cette plate-forme pour mon travail. De plus je me suis aussi lancé dans la peinture à l’huile sur toile dans le but d’utiliser ce format comme une expression/extension créative pour mes créations. Lorsque j’ai le temps je donne des conférences et également des cours à certains étudiants. Je vais d’ailleurs enseigner à Dublin à l’IADT en 2014. Je suis également impatiente de prendre part à MakeUp in NewYork cette année. Je suis en train de réaliser avec GEKA, une composition maquillage, pour le plaisir des yeux des visiteurs et des exposants et qui sera bien sûr très en ligne avec l’évènement. Je pense que je ne m’arrêterai jamais de faire des maquillages pour le cinéma et la mode parce que je considère cette activité à la fois comme une forme d’art et de créativité au travers desquelles j’éprouve le besoin constant de m’exprimer. Ma fascination pour les gens et les personnages ne s’arrêtera jamais.