Beauteam déploie le concept « MakeUp In » sur quatre continents et lance « MakeUp In Action »

MakeUp in Paris a fêté ses cinq ans, MakeUp in New York aborde dans deux semaines sa quatrième année, MakeUp in Seoul prépare sa seconde édition les 15 et 16 avril 2015 et MakeUp in Sao Paulo ouvrira ses portes les 3 et 4 décembre prochains. Incontestablement, la formule suscite l’’intérêt de la filière maquillage ! Le point avec les organisateurs, Sandra Maguarian et Jean-Yves Bourgeois.

MakeUp in : Beau parcours en cinq ans !

Jean-Yves Bourgeois : Rien n’est jamais acquis ! Mais la preuve est faite qu’’il y a la place pour un évènement professionnel ciblé sur le créneau du maquillage. Un concept différent où la qualité était l’’un des principaux critères : qualité des exposants, qualité des visiteurs, qualité de l’’organisation, des conférences, des animations.
Contrairement à la tendance naturelle des organisateurs de salons, nous n’avons pas l’’intention de « grossir pour grossir » et surtout pas de nous disperser. Cette stratégie « d’’être partout et sur tout » ne satisfait que les revenus des organisateurs et certainement pas les exposants qui ont accordé leur confiance à un concept et méritent d’’être accompagnés sur le long terme dans la conquête de leurs marchés.

MakeUp in :Peut-on parler d’’évènement sélectif concernant MakeUp in Paris, New York, Seoul et, bientôt, Sao Paulo ?

Sandra Maguarian : Je parlerais plutôt « d’’exclusivité ». Les visiteurs et les exposants nous le disent chaque année : « Ne grossissez pas ! » Ils ont raison. C’’est ce qui fait et continuera de faire tout l’’attrait de nos évènements. Et nous avons déjà indiqué que nous limiterons l’’année prochaine l’’accessibilité à nos quatre MakeUp In, que ce soit à Paris, New York, Seoul et Sao Paulo.

MakeUp in : Pourquoi ne pas vous diversifier, comme d’autres ?

Jean-Yves Bourgeois : Je suis convaincu que ce serait une erreur stratégique !
Notre positionnement unique – la réunion exclusive de fournisseurs de packaging, d’’applicateurs et créateurs de formules de maquillage – séduit une écrasante majorité (65 %) de visiteurs issus des équipes « marketing » des marques. C’’est ce qui fait toute l’’originalité et la valeur des « MakeUp In ». Dans le domaine du maquillage qui est, en soi, très proche de celui de la mode, ce qui compte c’’est le marketing qui réfléchit et conçoit le produit de l’’année prochaine, voir de l’’année suivante. C’est une stratégie gagnante sur les marchés matures et ultra innovants sur lesquels nous sommes présents. D’’autant que cela met encore plus en valeur le packaging et tout le secteur des applicateurs et des brosses. Les services R&D ainsi que les services achats des marques de beauté ont ainsi une occasion unique d’avoir à leur disposition toute la filière des fournisseurs du secteur.
D’’une manière générale, nous nous refuserons à aller dans un domaine qui n’’est pas le nôtre. C’est toujours porteur de danger : à courir plusieurs lièvres à la fois, on risque de perdre son âme.

MakeUp in : En quoi votre concept est-il si différent ?

Sandra Maguarian : Les atouts du concept « MakeUp In » peuvent se résumer en quelques mots : « Ciblé, Proche des clients, Efficace, Coût/Contact Optimum, Service ». Cette notion de « service » est d’’ailleurs devenue fondamentale. L’’exposant ne souhaite plus payer uniquement pour un emplacement. Il veut un « service complet », avec l’’assurance d’’être bien traité, avec tous les égards qui lui sont dus. Un « service complet » qui comprend à la fois le stand, l’’environnement, les repas, les conférences, les animations. Tout est important ! Fini le « prends ton stand et tais toi ! ».

MakeUp in : Vous lancez une nouvelle formule, « MakeUp In Action ».

Jean-Yves Bourgeois : Cela fait plusieurs mois que nous y travaillons. L’’idée est simple. Les quatre évènements à Paris, New York, Séoul et Sao Paulo sont et doivent rester des salons dédiés à un continent. Mais il existe ici ou là, à l’’intérieur de ces continents, une ou plusieurs régions où l’’activité de la filière maquillage soit suffisamment active pour qu’’il s’avère opportun d’’organiser des rencontres entre professionnels. Le premier MakeUp In Action aura lieu début 2015. Où ? Petite surprise…