Les lancements de BB Creams ont augmenté de près de 50% aux États-Unis depuis 2012

Le marché des cosmétiques couleurs a progressé lentement au cours de ces dernières années (avec une augmentation minime de 13% de 2008 à 2013) ; cependant de produits tout droit inspirés du marché asiatique pourraient bientôt venir bousculer l’atonie de ce marché, selon une nouvelle étude de Mintel. Les BB creams, un produit populaire dans l’industrie cosmétique asiatique, semblent avoir pris leurs marques outre atlantique en 2013, en enregistrant une augmentation de près de 50% du nombre des lancements produits par rapport à l’année 2012.

Les BB creams qui procurent des bénéfices cosmétiques combinés à des soins cutanés, affichent actuellement le plus faible pourcentage d’utilisation parmi les produits de maquillage pour le visage (29% des femmes déclarent utiliser des BB creams, contre 68% qui utilisent un fond de teint, 69% un fard à joues, 64% des produits poudre, 61% un anti-cerne, 39% une base de teint et 39% un produit bronzant). Cependant, l’utilisation de cette crème multifonction est à la hausse avec 29% des femmes qui indiquaient l’utiliser en 2013 contre 24% en 2012 (5% d’augmentation).

« Cet engouement dans l’utilisation des BB creams est à l’image de la hausse vertigineuse des lancements de nouveaux produits l’année dernière, combiné à des efforts marketing importants visant à éduquer les femmes sur les avantages du produit », explique Shannon Romanowski, analyste beauty and personal care chez Mintel. « Les bénéfices multifonctionnels des BB creams sont dans l’ensemble attrayants, du fait que la majorité des utilisatrices reconnaissent qu’un produit de maquillage multifonctionnel leur fait gagner du temps, de l’argent et leur permet de réduire le nombre de produits qu’elles utilisent. Avec l’apparition récente des CC et DD creams, le marché est sûr de poursuivre sa trajectoire ascendante ».

En dépit de ce regain d’engouement pour les BB creams, le mascara est le produit cosmétique le plus souvent utilisé selon 53% des personnes interrogées par Mintel. Son côté pratique et facile à transporter en fait un produit de base pour la plupart des femmes. Alors que le mascara enregistre le pourcentage d’utilisation le plus élevé, il semble que nombreuses femmes préfèrent utiliser plusieurs produits dans le cadre de leur routine de maquillage. Lip gloss (48%), rouge à lèvres (45%), eye-liner (45%), fond de teint (45%), fard à joues (43%), ombre à paupières (42%) poudre (40%) affichent tous un pourcentage identique d’utilisation régulière.

L’état d’esprit « j’économise » par opposition à « je dépense sans compter » est notable chez la majorité des femmes dans cette catégorie, en particulier les jeunes femmes (18-24 ans). Environ 40% des 18-24 ans disent que les produits meilleur marché fonctionnent aussi bien que les produits plus chers, contre 34% des personnes interrogées. En outre, 47% des jeunes femmes déclarent acheter leur cosmétiques couleur en grande surface, contre seulement 31% parmis tous les groupes d’âge.

« Des budgets plus serrés et des niveaux de revenus disponibles plus bas ont tendance à provoquer ces types de comportements plus économes », ajoute Shannon Romanowski. « Les jeunes femmes seront prêtes à payer pour la qualité lorsque cela se justifie, mais chercheront par ailleurs à économiser sur les articles à faible risque comme le mascara ou les produits pour les lèvres afin de contre-alancer des achats plus onéreux ».