Plein les yeux !

Le maquillage ne connaît pas la crise ! Cela se confirme. Malgré la récession que connaît une bonne partie du monde, les consommateurs continuent à des degrés divers de dépenser leur argent pour “se faire beaux”.

Ainsi depuis 2006, on a pu assister à l’explosion des ventes de vernis à ongles qui ont purement et simplement doublé, et, depuis quelques mois, c’est autour des produits pour le maquillage destinés aux yeux que la demande s’accélère.Plusieurs explications à ce phénomène. Tout d’abord la stratégie offensive des grandes marques sur ce créneau en proposant beaucoup d’innovations en élargissant non seulement les gammes des couleurs mais en proposant également des nouveaux formats et des nouvelles textures. Par ailleurs, les consommateurs sont à présent bien plus au courant des composants des produits qu’ils appliquent. Et il y a par exemple une forte volonté de leur part d’acheter uniquement des produits d’origine bio. Cela pousse évidemment les entreprises à investir dans des produits innovants.

Le vent en poupe !

Depuis 2004, le secteur du maquillage pour les yeux a augmenté de 38%, à comparer aux 11% de croissance des produits cosmétiques en général.

Le mascara a un rôle majeur dans cette évolution puisqu’il représente encore 65% des ventes des produits dédiés aux yeux. L’innovation est permanente sur ce secteur. Rien que pour les cils, on peut trouver aujourd’hui des sérums fortifiants axés sur la protection des cils, des formules entièrement bio (Riehl’s Yard Remedies Mascara) ou bien encore des formules contenant des particules capturant la lumière ; d’autres formules participent, comme on le sait, à accentuer le volume (Dior Iconic Curl ou le Volume de Chanel). Plus récemment, sont apparus des mascaras de couleurs (mascara pourpre, vert, bleu chez Yves Saint Laurent ou encore les plus pop mascara jaune et turquoise de Chanel) et des top coat (Top coat de la marque italienne KIKO) .

Plusieurs marques proposent également de plus en plus des faux cils. Appliqué légèrement au dessus de la ligne des cils, pour la plupart réutilisable, les faux cils sont déclinés de manière sobre (cils plus volumineux ou longs) ou de manière beaucoup plus remarquable (avec des couleurs flashy et néon, saupoudrés de paillettes ou parés de petites pierres), les faux cils se révèlent être un accessoire imparable pour toutes celles qui veulent se passer de mascara.

Outre le mascara, les fards à paupières sont également très utilisés suivis par les eyeliners (62% des ventes) riches de leurs variétés que ce soit en texture ou en formulation : nacrés ou mat, fortement pigmentés ou avec un fini léger, à texture crème avec un fini poudré ou en gel. Certaines marques veulent faire des fards à paupières leurs signatures comme, par exemple, la palette Naked qui en est à sa troisième édition. Clinique, Nars et MAC s’inscrivent également dans cette lancée avec le lancement de leur palette courant printemps 2014.

Les crayons sont également très utilisés. Pour s’inscrire dans la tendance des sourcils épais et bien dessinés, on note une vraie renaissance du maquillage pour sourcils. Succès de plus en plus important, le khajal qui domine les ventes de crayons grâce à sa texture crème facile à appliquer mais aussi par sa polyvalence : on peut l’utiliser à l’intérieur de l’œil, en liner ou même estompé en fard à paupière. Les grandes marques lancent dans cette perspective leurs propres crayons khajal inspirés de ceux que l’on peut trouver en Orient. (Khol Me Khajal – Guerlain ; Queen Atitude khol Khajal de Bourjois ; Graphblack chez MAC et le Blackest Black pour Revlon).

Les soins ciblés font également partie des ventes du maquillage pour les yeux. Parmi elles, on retrouve principalement les produits spécifiques anti-âge ou stick anti-fatigue pour combattre efficacement les cernes. On peut citer l’anti cerne de Marc Jacobs qui vient tout juste de lancer sa ligne de maquillage en France mais aussi certaines crèmes ciblées chez les grandes marques qui ont particulièrement retenu l’attention du marché en 2013. On constate assez rapidement que le lancement de tels soins stimule les ventes du secteur du maquillage pour yeux.