Dans 45 jours… MakeUp in Paris… déjà !

Deux temps forts à ne pas manquer : 30 ans de maquillage en direct, avec Dany Sanz MAKE UP FOR EVER. Tout pour les lèvres, rien que les lèvres ! Six spécialistes débattent.

Vendredi 13 juin à 10h15 DANY SANZ, créatrice et directrice artistique de MAKE UP FOR EVER, partagera en direct de MakeUp in Paris son savoir-faire (cinéma, mode, théâtre, effets spéciaux…) et sa passion en présence de plusieurs maquilleurs. « J’ai toujours pensé, explique-t-elle, qu’’il fallait d’abord dompter la technique avant de laisser libre cours à sa créativité. Qu’’il fallait parfaire son savoir-faire académique, avant de repousser les limites de son art ». DANY SANZ a respecté cette démarche tout au long de son parcours d’artiste. Elle l’a naturellement intégrée au développement de sa marque de maquillage. « Chez MAKE UP FOR EVER, souligne DANY SANZ, l’’éducation prend une place centrale. La réunion des talents, la communication entre les individus, mais surtout la transmission du savoir, sont au coeœur du discours ».

“Create, educate, elevate !”

Un enseignement fondé sur la discipline, la rigueur, la technicité. Create, educate, elevate…, une manière d’’exprimer que sans maîtrise, sans bases techniques fondamentales, un artiste ne peut pas faire progresser son talent. Aujourd’’hui, MAKE UP FOR EVER qui fête ses 30 ans, a envie de transmettre son histoire. Une histoire faite de rencontres et d’’opportunités, de victoires remportées et de défis à venir. C’est une histoire hors normes que celle de DANY SANZ, artiste au parcours unique, à la créativité débordante. « Du monde du spectacle au grand public, explique-t-elle, MAKE UP FOR EVER offre son savoir-faire professionnel aux femmes du monde entier. Parce que la vie est une scène… et parce que les femmes de tous les jours sont aussi exigeantes que les professionnels du spectacle ! »([Source : Extrait du livre MAKE UP FOR EVER)]

Jeudi 12 juin à 10h00 Thierry de Baschmakoff, Aesthete, animera une conférence sur le thème “Rouge à lèvres, lipgloss, crayons à lèvres: Etat des lieux”, en présence de six professionnels. “Vous avez dit “rouge” ? s’interroge Thierry de Baschmakoff.” Sans rentrer dans les détails des multiples significations de la couleur rouge on peut par association simple considérer que le rouge à lèvre était originellement destiné à se faire remarquer. Le rouge à lèvre reste l’objet (ou le geste) le plus chargé de symboles autour de la féminité, peut être suivi de près par les stilettos. On peut aussi considérer que parlant de maquillage seul il en est le roi incontesté. Versatile il joue aussi avec des utilisations détournées qui le rendent très populaire, le mot doux ou le graff laissé sur le miroir dans de nombreux film en est la preuve par l’image, il sait donc écrire.

Un symbole à lui seul !

Ce petit objet sophistiqué et signé par les marques qui ont la chance d’en avoir est peut-être celui qui peut révolutionner le maquillage car il en est le symbole à lui seul….Loin de nous l’idée de sous-considérer les autres “embellisseurs”, mais le roi a ses exigences et nous avons devant nous un challenge des plus délicats ; révolutionner le rouge à lèvre se résumant encore aujourd’hui à un mécanisme hélicoïdal qui pousse un raisin de texture grasse….Cette synthèse volontairement provocante à pour objectif de nous questionner sur les possibles évolutions de cet objet magique sans perdre son identité……