Dans sept semaines, MakeUp in Paris aura cinq ans !

Comme beaucoup de belles histoires, celle de MakeUp in Paris a commencé à partir d’’une idée toute simple, celle de réunir en un même lieu toute une filière qui ne s’’exprimait jusqu’’à présent que sur d’’immenses salons professionnels. Détails par les protagonistes, Sandra Maguarian et Jean-Yves Bourgeois.

MakeUp in…™ : Quelles ont été les ingrédients pour réussir cette recette ?

Jean-Yves Bourgeois : Pour réussir un beau cocktail de couleurs, prenez une profession à part entière, mettez là au centre d’’une des plus belles villes du monde, mettez beaucoup de formules, rajoutez du packaging et une pincée d’’accessoires, assaisonné avec beaucoup d’’animations, et vous obtenez un évènement qui, cinq ans plus tard, rassemble près de 3 000 professionnels pendant deux jours.

MakeUp in…™ : De l’idée à la réalisation, un temps record ?

Jean-Yves Bourgeois : C’est vrai, un temps record. Puisque l’idée émerge dans un train entre Avignon et Paris. Nous sommes début juillet 2009. Dans la foulée le logo est griffonné sur un bout de papier. Dès le mois d’août, le premier lieu d’exposition, en l’occurence l’Espace Cardin à Paris, est réservé. Dès la fin août, les premiers contacts sont pris avec les fournisseurs susceptibles d’être séduits par le concept (la plupart sont d’ailleurs encore là aujourd’hui !). Et fin novembre, trente deux sociétés avaient signé pour être présentes en juin 2010 à la première de MakeUP in Paris. Et puis, il y a eu dès l’année suivante cette opportunité de créer son équivalent Outre-Atlantique à New York….. Les deux marcheront fantastiquement bien….. Mais New York puis Séoul sont deux autres belles histoires qui mériteront, elles aussi, leurs commémorations respectives.

MakeUp in…™ : Un cocktail étonnant ! Toutes les enquêtes le prouvent ! Le concept de MakeUp in Paris balaye tous les critères classiques.

Sandra Maguarian : C’est vrai ! Il est jugé comme un lieu où s’expriment des partis pris esthétiques, d’animation et d’organisation. « C’est chaleureux et enveloppant ». Les mots qui reviennent le plus souvent sont « classe », « haut de gamme »…. « On en prend plein les yeux ». « L’espace n’est pas cloisonné ni fermé et véhicule un état d’esprit propice à la création ». C’est « ouvert…, on circule, on respire ». « Il y a une ambiance et de l’effervescence autour des nombreux évènements qui ont lieu ». Un salon qui propose un équilibre harmonieux de contrastes. « Convivial, chaleureux, intimiste mais aussi professionnel ». « Cela bosse dur mais c’est chaleureux ! » « Intimiste, sans être intime ». C’est professionnel mais ludique. « On voit le savoir-faire de nombreux professionnels, mais c’est le maquillage dans son côté ludique qui ressort ». « On ressent le côté plaisir». A la fois sans stress et énergique, cet évènement est un vecteur d’émotions positives. On se retrouve en « famille » entre professionnels qui partagent le même esprit. Il y règne une dimension éclectique, sélective avec des professionnels « triés sur le volet ». C’est parfaitement ciblé. Mais c’est aussi une famille où se retrouvent les créateurs et les utilisateurs.

Incontestablement, les réactions le prouvent, ce salon possède un état d’esprit unique « où l’on respire quelque chose d’un spécial ». « On est plus détendus que dans les autres salons, cela facilite la discussion ». Ce salon n’est pas hiérarchique. On est même à l’opposé de l’esprit hiérarchique, du secret et de la rivalité. Et puis, surtout, c’est un lieu propice à la créativité. « C’est ouvert, décloisonné ». « On se met dans des dispositions pour capter les stimuli et les transposer en idées ». C’est un lieu propice aux échanges et à la discussion. Enfin c’est un lieu stimulant pour les découvertes sensorielles. « Un lieu enveloppant, chaleureux, où l’on se sent bien. On a envie de rencontrer les métiers qu’on n’a pas vu depuis longtemps ».

Demander votre de badge d’entrée gratuit pour MakeUp in Paris 2014