Dans deux mois à Manhattan… MakeUp in NewYork ! Vive la social media beauty révolution !

Jamais, sans doute, les ténors du marché du maquillage et du Skin-Care aux Etats-Unis n’auront été confrontés à une telle révolution en matière de consommation des produits de beauté. La vente sur Internet, les réseaux sociaux, les bloggeuses impriment une dynamique totalement nouvelle qui, au pire, déstabilise et, au mieux, donnent un véritable coup de fouet aux grandes marques du secteur. La prochaine édition de MakeUp in NewYork et, plus particulièrement, son cycle de conférences consacrera une large part à ce phénomène. Une chose est sûre, rien ne sera plus comme avant ! La preuve…

2016-07-03

Toutes les études récentes le prouvent, « Aux Etats-Unis, les marques nationales comme les marques de niche utilisent la puissance des médias sociaux pour communiquer avec leurs consommateurs cibles ». Ainsi selon une étude Cosmetics & Toiletries USA de Kline, « Le fait que les petites marques, en particulier dans la catégorie maquillage, soient celles qui connaissent la plus forte croissance, confirme la puissance des médias sociaux pour rebattre les cartes entre grands acteurs disposant de gros budgets publicitaires, et des petites marques de niche qui ne disposent pas des budgets de marketing plus importants. Elle démontre aussi la puissance que ces entreprises ont en termes de ventes. »

100 % « mobiles » !

Toujours selon cette étude, « les appareils mobiles jouent un rôle crucial dans la personnalisation de la routine beauté des consommatrices. Sephora a lancé Pocket Contour, une expérience 100% mobile destinée à aider les débutantes à acquérir la technique du contouring. Des applications comme Beautiful Me ou Plum Perfect peuvent identifier numériquement le teint de peau de l’utilisatrice et proposer le maquillage idéal à partir des photos de l’utilisatrice sur les réseaux sociaux. « Toujours du fait des demandes de la génération selfie, les rouges à lèvres et les gloss sont les produits qui ont enregistré la plus forte croissance (plus de 8%) en 2015 ».

Même constat chez NPD, « Les marques et les distributeurs avisés saisissent les opportunités offertes par les nouvelles dynamiques et orientations de l’industrie de la Beauté. Les médias sociaux, les nouvelles attitudes et comportements consuméristes des ‘Millennials’, l’endurance des Baby-Boomers, et la vente au détail par le biais d’applications mobiles sont quelques-unes des clés à la disposition des influencers menant à des stratégies efficaces ».

L’explosion des produits de teint

Selon la dernière étude « Augmented Beauty – Latest Beauty trends in the USA », réalisée par Cosmetics Inspiration & Création, « Le marché américain de la beauté est porté par une forte croissance, avec comme principal responsable le secteur du maquillage.

La couleur est l’expression d’une créativité de plus en plus débridée avec des partis pris couleur forts, des innovations tant au nouveau des couleurs que des applicateurs et l’explosion des produits de teint destinés aux Millennials et plus particulièrement au très populaire selfie ».

Ventes en ligne, + 30 % au 1er trimestre 2016 !

Toujours d’après NPD Group, le marché de la beauté Prestige a connu en 2015 une croissance de +7%* en beauté, propulsé par le maquillage à +13%. Au delà des initiatives des marques traditionnelles, les « indie brands » (marques de niche indépendantes) ont été de forts contributeurs et plus intéressant encore, le marché du prestige « online » connaît depuis quelques mois une croissance assez insolente (+30% pour le prestige makeup en ligne (online) au premier trimestre 2016*).

Le marché de la beauté aux USA est intimement connecté et l’essor des smartphones (71% des américains en possèdent un**), modifie les habitudes et les représentations de la beauté dans ce pays. L’impulsion des réseaux sociaux et l’explosion de YouTube ont créé une plateforme d’échange sur le sujet de la beauté. Le nombre de vidéos Beauté a connu une croissance de +50% sur YouTube***, la moitié concernant le maquillage. Instagram et Snapchat orientent considérablement les représentations de la féminité dans ce pays. Les influencers sont les nouveaux artistes et les looks se font plus osés, plus affirmés, plus « bold ».

Les marques indies (marques indépendantes et alternatives) font des réseaux sociaux leur terrain de prédilection et d’influence. Elles maitrisent leurs codes et ont une flexibilité leur permettant de surfer sur les tendances et s’adapter aux exigences des femmes. Des marques qui se déploient grâce aux ventes par internet et qui trouvent comme écrin, des concepts stores ou lifestyle stores avides d’innovations de rupture.

Plus que jamais, les marques américaines font bouger le monde de la beauté ! Vivement MakeUp in NewYork !

 

Source: Communiqué de Presse NPD Group et WWD / ** Pew Research Printemps 2015/*** Pixability 2015