Maquillage et soin : le tandem gagnant !

Dans trois semaines, les 19 et 20 septembre, la 7ème édition de MakeUp in NewYork ouvrira ses portes. Un grand moment de « Beauté » au sens large du terme qui mettra en valeur non seulement les industriels concepteurs et producteurs de formules de maquillage ainsi que les industriels du packaging et des accessoires de maquillage mais également, pour la plupart les mêmes, les fabricants de formules destinées à l’entretien et l’embellissement de la peau… Cela tombe bien ! Au moment où le secteur du maquillage connaît cette année, pour la première fois depuis cinq ans, une croissance modérée Outre-Atlantique, les dernières enquêtes parues dans un rapport publié par Mintel [1] sur les Etats-Unis montrent que ce soit les produits qui promettent des bénéfices de type « skincare » qui sont les plus recherchés. Une raison de plus de ne pas manquer le 20 septembre de 10h45 à 11h30, la conférence qui sera faite par Sarah Jindal, Senior Innovation and Insight Analyst Beauty + Personal Care, de chez Mintel.

Selon le rapport de Mintel repris dans PremiumBeautynews de cette semaine, le marché des cosmétiques couleurs aux USA a connu globalement une croissance modérée en 2017, avec une augmentation de 2% pour atteindre la barre des 11,0 milliards de dollars. Ce rapport montre également que les attentes des consommatrices à la recherche de routines de maquillage plus simples ont entraîné une baisse de la croissance dans les différents segments de cosmétiques couleurs : les cosmétiques pour les lèvres, le visage et les yeux présentant chacun en 2017 une croissance d’environ 2% inférieure à celle de 2016 [2]. En dépit de cette baisse des ventes en 2017, Mintel observe que les cosmétiques couleurs avec des revendications skincare étaient très prisés des utilisatrices, dans la mesure où la frontière entre produits de maquillage et produits cosmétiques pour le visage s’estompait de plus en plus. Anti-âge et hydratation (44 %, respectivement) sont les deux principales revendications cosmétiques recherchées pour leur visage, par les utilisatrices de produits de maquillage.

Quelque soit leur âge, elles sont toutes folles du maquillage !

Bien sûr, précise le rapport, l’âge joue un rôle important dans les bénéfices recherchés par les consommatrices, les besoin des femmes en matière de produit skincare changeant au cours de la vie. Ainsi, les consommatrices âgées de 55 ans et plus seront bien sûr plus susceptibles d’être intéressées par des produits anti-âge (68% contre 18% pour les femmes âgées de 18 à 34 ans), alors que celles âgées de 18 à 34 ans seront plus enclins à rechercher de produits traitant l’acné (24% contre 2% pour les femmes de 55 ans et plus), de produits pour les peaux sensibles (23% contre 9%) ou de produits réduisant la talle des pores (23% contre 11%). Par contre, quelque soit leur âge, les femmes partagent le même enthousiasme pour les produits maquillants qui permettent d’obtenir une peau « zéro défaut », puisque plus d’un quart (28%) des utilisatrices de cosmétiques pour le visage disent qu’elles sont à la recherche de produits de maquillage qui uniformiseront aussi le teint de peau (28% de femmes âgées de 18 à 34 ans et 29% de femmes de 55 ans et plus). Cet intérêt pour les produits qui améliorent l’apparence de la peau s’étend également aux nouveaux produits innovants, puisque les formules minimisant les pores (29%) et les palettes de correction de couleurs (24%) sont les cosmétiques couleurs les plus plébiscités par les utilisatrices.

Un marché saturé ?

« Dans l’ensemble, le marché des cosmétiques couleurs a connu une croissance modérée en 2017. Toutefois, les produits qui ne surfaient pas sur la tendance actuelle des « looks naturels », tels que lipgloss, bronzers et eyeshadows, ont connu une croissance plus lente dans leurs catégories. Alors que le marché est saturé et que certaines femmes se tournent vers des marques offrant un meilleur ratio qualité/prix, pour réduire les coûts, les produits de maquillage pour le visage avec des revendications skincare pertinentes pourraient constituer un point d’appui intéressant apte à redynamiser les ventes », explique Shannon Romanowski, Directrice, Mintel Reports, Health, Household, Beauty and Personal Care. « Dans la mesure où les consommatrices ont un intérêt croissant pour les produits de maquillage qui intègrent des allégations liées à la protection de la peau, il est probable que ces « claims » continueront à se développer dans la catégorie des cosmétiques. Les femmes plus âgées étant séduites par les produits avec des revendications anti-âge et hydratantes, ces nouveaux produits pourraient être particulièrement adaptés er efficaces pour séduire une population vieillissante qui est généralement moins attirée par cette catégorie ».

[1] Color Cosmetics US 2017 , juillet 2017, Mintel
[2] Lèvres +4,7% en 2017 contre +7% en 2016 ; visage +3,2% en 2017 contre +5,2% en 2016, yeux +0,1% en 2017 contre +1,9% en 2016