Explosion des exportations coréennes de produits cosmétiques !

 

La balance commerciale coréenne des produits de beauté a été pour la première fois excédentaire l’’année dernière. Selon l’’agence Yonhap News, les exportations de produits cosmétiques ont atteint en 2014 1,92 milliards de dollars, soit un bond de 50,4 % par rapport à l’’année précédente. Les importations ont augmenté de 9,3 % pour s’élever à 1,69 milliard de dollars. La balance commerciale a ainsi affiché un excédent de 230 millions de dollars. Le plus grand importateur a été la Chine (600 millions de dollars) devant Hong Kong (410 millions de dollars), les Etats-Unis (160 millions de dollars), le Japon (150 millions de dollars) et Taiwan (120 millions de dollars). Le groupe Amore Pacific a dépassé la barre des 100 millions de dollars d’’exportation en 2013 ! Une première pour cette entreprise dont le cours de ses actions a bondi de 122 % l’’année dernière. C’’est dans ce contexte particulièrement dynamique que se tiendra MakeUp in Seoul dans moins de trois mois. L’occasion pour Joerg Karas, Directeur Général de Schwan-Stabilo Cosmetics, JKH Wang, Président de FS Korea et pour Mario De Luigi, Vice-Président de B.Kolormakeup & Skincare de s’exprimer sur leurs visions et leurs stratégies.

MakeUp in…™ : Le marché asiatique du secteur Beauté affiche une croissance toujours aussi importante. Quels sont, selon vous, les principaux atouts dont vous disposez pour réussir sur ce marché aussi compétitif ?

Joerg Karas : Pour pouvoir réussir sur ce marché asiatique concurrentiel, il faut avoir une compréhension profonde à la fois du marché asiatique lui-même mais aussi des comportements des consommateurs locaux. C’est pourquoi, nous considérons qu’il est très important de pouvoir bénéficier d’’une forte présence locale. Pour cela, nous allons, entre autres, renforcer le rôle du bureau de Schwan Cosmetics Asie, étendre notre réseau de clients locaux et de fournisseurs et travailler en permanence sur des innovations à proposer au marché asiatique de la beauté.

JKH Wang : De nombreux fabricants Coréens ont réussi à saisir cette occasion pour créer des bijoux absolus en termes de R&D et de capacités de fabrication. Comme tous font face à des marchés nationaux proches de la saturation, les curseurs sont de plus entrain de se glisser en direction de la Chine, et plus spécifiquement de marchés sophistiqués tels que les Etats-Unis et l’Europe qui sont dans une meilleure position pour acheter les produits « Made in Korea » offrant des standards élevés en terme de qualité, de sophistication et de normes environnementales.

Mario De Luigi : Comme dans beaucoup d’autres parties du monde et même beaucoup plus, l’innovation est le point le plus important dont chaque marque est à la recherche. Si vous y ajoutez qualité et service, vous aurez un aperçu complet de la force de B.Kolormakeup & Skincare.

MakeUp in…™ : Votre présence est internationale. Vous avez donc une vision globale de l’évolution de la demande sur le plan international. Quels sont, selon vous, les principaux critères qui caractérisent les quatre grands marchés mondiaux que sont l’Europe, l’Amérique du nord, l’Amérique du sud et l’Asie ?

Joerg Karas : L’’Europe et l’Amérique du Nord sont des marchés saturés ce qui signifie que leur croissance est principalement tirée par les innovations produits et la recherche de nouvelles niches. L’Amérique du Sud et l’Asie ont en général un marché de consommation avec un développement rapide. La croissance du marché cosmétique est influencée positivement par l’’accroissement du pouvoir d’achat des femmes qui est l’un des moteurs de la consommation de produits cosmétiques. La consommatrice asiatique pourrait paraître relativement novice dans l’emploi quotidien de produits cosmétiques, mais elle comble cette lacune en faisant elle-même son apprentissage et en partageant ses expériences sur les réseaux sociaux tels que Facebook, Instagram et YouTube. Elle devient ainsi experte et décideuse en matière de produits et de services.

JKH Wang : Nous ne séparons pas les régions, pour nous, les principaux critères pour tous ces marchés à l’échelle mondiale seraient, « Sécurité », « Multi-fonction » et « Full service ».

Mario De Luigi : L’Europe s’appuie toujours sur l’élégance, l’exclusivité ; l’Amérique du Nord sur la créativité et de la distribution ; l’Amérique du Sud sur une nouvelle ère cosmétique et l’amélioration de la qualité et l’Asie sur l’innovation et les nouveaux modèles cosmétiques.

MakeUp in…™ : Quelle est votre perception aujourd’hui de ce que sera l’année 2015 dans votre secteur que ce soit en Europe, sur le continent américain et en Asie ?

Joerg Karas : En considérant la situation politique et économique mondiale actuelle, nous nous préparons à vivre une année plutôt agitée avec des hauts et des bas. Nous serons très vigilants et, bien sûr, ferons de notre mieux pour profiter à fond des « hauts ». Le renforcement du billet vert va certainement contribuer à alimenter la demande pour les produits « Made in Germany » alors que la faiblesse des devises dans les différents autres marchés en croissance risquera de ralentir le développement de ces marchés. L’expansion de notre leadership sur le marché mondial est une priorité permanente pour nous. C’est pourquoi, nous nous adapterons à l’évolution rapide des marchés et des besoins des clients, nous continuerons à développer la qualité unique de notre service et mettrons davantage l’accent sur la durabilité de nos partenariats avec nos clients. Nous allons renforcer encore plus notre réseau de production mondial en particulier dans les marchés en croissance.

JKH Wang : Même si la situation économique n’est pas florissante dans à peu près tous les marchés de la planète, le secteur de la beauté réussira à tirer son épingle du jeu comme cela fut le cas en 2014. Mais les pays du BRIC devraient avoir une croissance plus soutenue.

Mario De Luigi : D’après ce que nous pouvons observer en ce moment, des opportunités de plus en plus nombreuses apparaissent dans les trois secteurs, il nous appartiendra de conserver l’intérêt de nos clients par le biais de nos propositions et de leur donner l’opportunité de pouvoir être créatifs dans l’élaboration de projets de plus en plus nombreux et attractifs pour le client final. Dans chaque région, il y a beaucoup de nouvelles marques qui apparaissent avec des projets intéressants et innovants et qui prennent de plus en plus d’envergure.
Il devient vraiment important de commencer à penser de façon différente à de nouveaux business model et à des produits et des projets qui soient différents de ceux déjà présents sur le marché. Un peu de prise risque est important afin de se faire une bonne place dans le monde de la beauté de demain.

MakeUp in…™ : La notion de full-service semble de plus en plus présente et souhaitée. Est-ce votre sentiment et, si oui, qu’en pensez-vous et comment vous adaptez vous à cette situation ? Quels en sont les avantages et, éventuellement, les inconvénients ?

Joerg Karas : Dans la mesure où nous avons toujours été une société de Full Service, l’’adaptation dont vous parlez n’a rien d’un challenge pour nous. Nous sommes convaincus que le Full Service sera de plus en plus demandé par les clients et nous allons donc continuer à renforcer nos efforts dans ce domaine. Les avantages sont évidents : rapidité de mise sur le marché, prestation répondant entièrement aux exigences des clients, économies de coûts, moins de logistique, moins de risques, etc.

JKH Wang : Les stratégies full service sont « un enjeu clé » pour de nombreuses entreprises, mais cela n’est pas si facile. Je pense que, « l’innovation » est le moteur essentiel de la croissance pour les industries de la beauté, ainsi pour pouvoir offrir des avantages en matière de service complet, la coopération est importante. Il ne suffit pas de développer nos propres produits innovants, une coopération avec des entreprises spécialisées dans le domaine de la formulation et du packaging doit être en place. Le Full service, peut certes nous permettre d’augmenter notre volume d’activités, mais il y a aussi des inconvénients comme du côté des fournisseurs qui supportent toutes les responsabilités y compris en matière d’investissements.

Mario De Luigi : C’est vrai, cela est utile pour les marques, mais en même temps il y a un risque de dépersonnalisation des marques. Une marque est faite de concepts et par des gens : si il y a trop de changements dans le concept ou trop de personnes « non connectées » qui travaillent sur le même projet, il est plus difficile d’aboutir à un bon résultat final.
Nous prenons grand soin de la qualité de chaque service que nous fournissons à nos clients que ce soit en full service ou non. Un bon Service Contrôle Qualité est toujours aussi important pour éviter des problèmes. Nous en sommes convaincus et nous y consacrons beaucoup d’attention.

MakeUp in…™ : Vous exposez sur pratiquement tous les salons « MakeUp in…™ ». Quels sont, selon vous, et en quelques mots les principaux points forts de ces évènements ?

Joerg Karas : Bien que chaque foire possède ses spécificités, les évènements MakeUp in revêtent une importance particulière pour nous : plus que d’autres, ils se concentrent sur le B-to-B et offrent donc la possibilité de faire des affaires plutôt que ces traditionnels exercices d’accueil et de présentations. C’est donc en fait un concept novateur qui nous aide à développer avec succès, aussi bien nos activités que celles de nos clients.

JKH Wang : Ils ne sont pas seulement totalement différents des autres expositions, les salons “MakeUp in…™” sont bien organisés et gérés avec une forte participation et des exposants enthousiastes. Et la force principale est ce que nous savons tous désormais “Evénement à taille humaine, convivial et intimiste, et professionnel tout à la fois”.

Mario De Luigi : Le caractère unique du concept, sa spécialisation dans un domaine spécifique et le concept initial d’exclusivité d’un produit sont ce qui font et doivent continuer à faire ses valeurs. Je souhaite que cette sélection de sociétés exposantes, uniques et impliquées reste la même à l’avenir tout en conservant ce vrai sens de l’exclusivité.

>> Enregistrez-vous dès maintenant pour obtenir votre invitation gratuite