La Chine, nouvel eldorado du maquillage !

Plusieurs pays d’Asie et du sud-est asiatique seront au centre des débats au prochain MakeUp in Asia à Séoul. L’Indonésie, l’Australie et, bien sûr la Chine ! Le marché chinois du maquillage est en pleine expansion avec, selon une étude récente publiée par Business France reprenant des chiffres d’Euromonitor, des taux de croissance de l’ordre de 10 % par an. Quatre conférences permettront de mieux comprendre comment évolue ce secteur du maquillage dans ce grand pays.

Quatre conférences qui seront animées successivement par Sharon Kwek, senior innovation & insights analyst, Beauty & Personal Care de chez Mintel, Louis Houdart, Ceo de Creative Capital, Deng Ming, Directrice Générale de Ping Guan Media et Caroline Moulin, Ceo de NAO Design Trend.

Selon une étude de Business France sur le secteur Beauté en Chine et reprenant des chiffres d’Euromonitor, « Le chiffre d’affaires du marché des produits cosmétiques devrait atteindre les 58 milliards de dollars l’année prochaine. Quant au nombre de consommateurs, les statistiques officielles révèlent que le marché chinois des cosmétiques, estimé à 100 millions de consommateurs en 2010, devrait atteindre les 200 millions d’ici la fin 2015 et 400 millions d’ici 2020. Alors que la vente de rouges à lèvres dominait le marché du maquillage avec 51,8% des parts du secteur en 2010, c’est aujourd’hui la vente de maquillage pour le visage qui domine le secteur avec 47% de parts de marché. De manière générale, les Chinoises pensent que le maquillage renforce l’estime de soi et les aide à avoir davantage confiance en elles. En effet, le maquillage permet aux femmes chinoises de se mettre en valeur sans avoir à dépenser trop d’argent. Une enquête Ipsos indiquait que 37% des consommatrices utilisent du maquillage trois ou quatre fois par semaine. En moyenne, les Chinoises commencent à utiliser du maquillage à l’âge de 21 ans, le rouge à lèvres étant le premier produit de maquillage de 60% d’entre elles. »

Pleins feux sur la Chine !

Sur le thème « Pleins feux sur les dernières tendances maquillage en Chine », Sharon Kwek de Mintel mettra en évidence les dernières tendances maquillage en Chine qui ont le vent en poupe et influencent activement le marché, discutera de ce que le paysage cosmétique prépare pour les marques et les consommateurs, et partagera les opportunités émergentes en matière d’innovation produits dans un marché qui continue de progresser.

Elle proposera également une revue de détails de la catégorie des cosmétiques couleurs qui comprendra, entre autre sujets : le poids marché chinois dans le secteur beauté, le nouveau paysage de du pays du pays en matière d’innovation produits ainsi que les opportunités à saisir et les espaces restant à explorer pour les marques du secteur qui cherchent à gagner ou développer des parts de marché. Elle fournira aussi un éclairage sur les tendances et les comportements consuméristes actuels, allant de la fréquence du maquillage, aux préférences des marques, en passant par les catégories à surveiller de près dans le secteur. Pour compléter son exposé, Sharon partagera les points clés identifiés par ses équipes sur ce sujet ainsi que leur analyse sur les perspectives offertes par les cosmétiques couleurs en Chine.

L’Est va à la rencontre de l’Ouest !

Du côté de Louis Houdart, Ceo de Creative Capital, le thème sera axé autour du concept « Quand L’Est va la rencontre de l’Ouest ! ». Un voyage esthétique à travers trois perspectives de création de marques basées sur différentes approches d’identité de marques orientales. Durant cette odyssée visuelle, il voyagera d’Europe en Asie pour observer et analyser la façon dont les marques se sont exprimées. Ce voyage commencera par Paris, il fera une escale en Chine, pour voir comment les marques chinoises communiquent sur elles et il terminera son voyage par Séoul. Cet objectif de présentation cherchera plus à offrir des options et une nouvelle façon de regarder les marques et le design avec une touche culturelle, plutôt que de proposer une solution unique.

Les nouveaux enjeux !

Caroline Moulin de NAO Design Trend, mettra quant à elle l’accent sur les nouveaux enjeux du maquillage en Chine… Le marché du maquillage continue sur sa lancée en Chine avec une croissance inégalée dans un contexte de ralentissement économique. Toujours influencé par la Corée et le Japon, il pourrait devenir pilote dans les années à venir. L’Oréal, qui fête cette année ses 20 ans en Chine rêve de « mettre un rouge à lèvres dans les mains de chaque femme chinoise ». Tandis qu’aux côtés de groupes occidentaux prestigieux et des grands leaders coréens, de grands leaders chinois ont su se structurer et se positionner pour répondre aux besoins des femmes chinoises. Ces marques ont choisi d’être présentes au plus près des consommatrices, non pas seulement dans les grandes villes, mais surtout dans les nombreuses villes de tailles « moyennes », imaginant la beauté chinoise pour une nouvelle génération qui peu à peu ose ! Comment conquérir la consommatrice chinoise ? L’occasion de revenir sur des tendances de fond : le rôle de l’experience retail vs stratégie digitale, la customization, l’importance des innovations produits, l’affirmation de produits star, le snapchat marketing et même le traveller.

58 milliards de dollars

Enfin, Mme Deng Min, Directrice Générale de Ping Guan Media, abordera quant à elle les grandes tendances de consommation du marché chinois de la Beauté. Une présentation en trois parties :

La première, sous forme d’une revue d’ensemble du marché cosmétique chinois.

La taille du marché chinois des cosmétiques en 2016 représente CNY 400 milliards / USD 58 milliards, avec une croissance de plus de 10% par an. Ainsi le taux de croissance du marché cosmétique chinois est supérieur à celui d’autres secteurs. Le marché devient aussi compétitif avec l’émergence de marques chinoises locales.

La deuxième partie expliquera les raisons de la montée en puissance des marques coréennes en Chine : Amore Pacific et LG Healthcare entre autres et les raisons de la popularité des produits cosmétiques auprès des consommatrices chinoises.

La troisième partie traitera du thème: Quelles sont les opportunités et challenges du marché chinois (Mesures positives en matière de réduction tarifaire. Réduction de la taxe sur la consommation et autres décisions gouvernementales favorables. La génération des Millenials représente un réservoir important et puissant de consommateurs qui adorent les cosmétiques coréens. Dans cette optique, comment accorder parfaitement les circuits de distribution chinois.

Diplômée de l’Université d’Hubei avec un Master en Histoire (mention en Histoire du monde). Elle se spécialise ensuite dans l’étude de l’évolution et des changements dans le secteur des cosmétiques en Chine et se consacre également à l’amélioration de la communication internationale dans le domaine cosmétique, grâce à ses 10 années d’expérience professionnelle dans le secteur des médias spécialisés en cosmétiques.

Son ouvrage « The Revolution of Cosmetics Terminal Sale in China » a été réédité 13 fois de suite sur Dangdang.com et c’est également un bestseller chez Xinhua Bookstore. C’est la première fois qu’un livre à caractère « professionnel » a autant de succès en Chine continentale.

Mme Deng Min est aussi la Fondatrice et dirigeante d’un forum chinois dédié aux cosmétiques haut de gamme et elle a aussi organisé les Forums « China Cosmetic Summit & China Cosmetic Development » qui sont parmi les plus influents en Chine.

 

MakeUp in Asia / Seoul – 5 & 6 Avril 2017 – Conrad Seoul Hotel