MakeUp in Seoul, au cœoeur de la plus forte croissance mondiale de la beauté, s’’annonce comme le grand rendez-vous international de l’’innovation maquillage !

Dans un peu plus de 3 mois la seconde édition de MakeUp in Seoul ouvrira ses portes pendant deux jours à l’hôtel Conrad au cœur du principal quartier d’affaires de la capitale coréenne. Une manifestation qui se positionne déjà comme le premier évènement asiatique du secteur de la beauté de l’année 2015. Le premier par la date, bien sûr, mais le premier et le seul de par sa spécificité maquillage mais aussi skin care, deux secteurs intimement liés qui montrent un peu plus chaque jour leur dynamisme, et MakeUp in Seoul numéro « 2 » en sera l’expression concrète. Amore Pacific, numéro « 1 » du secteur Beauté en Corée, en sera le partenaire pour la deuxième année consécutive. Pour madame Eun-Im LEE, Directeur, Hera Division (groupe Amore Pacific), « MakeUp in Seoul est un évènement exclusif qui permet d’avoir accès à une large palette de fournisseurs internationaux et qui correspond parfaitement à la demande du secteur Beauté en Asie où le maquillage se développe très rapidement sous la pression de la demande des femmes coréennes et des femmes chinoises qui associent complètement maquillage et skin-care. Elles utilisent toujours plus de rouges à lèvres, de fonds de teint, de poudres compactes et de mascaras ».

La Corée en pointe

Comment, en effet, ne pas considérer de plus en plus les produits skin care comme partie intégrante du maquillage, surtout en Asie, et à fortiori en Corée. MakeUp in Seoul 2015 sera plus que jamais « LE » grand rendez vous de cette dynamique extraordinaire qui submerge littéralement tous les autres secteurs de la beauté. La Corée comme dans beaucoup d’’autres secteurs économiques est entrain de prendre un ascendant international incontestable sur ce créneau du maquillage et du skin-care que ce soit au niveau de la formulation, du packaging, des applicateurs et des accessoires. Il ne se passe pas un mois, une semaine, un jour sans que les services Recherches et Développements des grands acteurs internationaux n’aillent en Corée pour trouver « La » bonne idée, « La » bonne formule, « Le » packaging innovant qui vont révolutionner le secteur. Quoi de plus naturel, dans ces conditions, que cette seconde édition de MakeUp in Seoul soit consacrée à l’’innovation maquillage et skin-care. Une innovation largement dopée par une croissance extraordinaire en Asie au cours de ces derniers mois. Une croissance qui, selon toutes les prévisions statistiques, devrait même s’’accélérer au cours des prochaines années tirée en particulier par un marché chinois (à deux heures d’’avion de Séoul) qui affiche des progressions à deux chiffres. « Nous avons bénéficié d’’ailleurs directement de cet accroissement de la demande chinoise, explique madame Eun-Im LEE. Cela s’’est très nettement ressenti au niveau des résultats du Groupe. La marque Hera est en forte progression avec un chiffre d’’affaires de 450 milliards de KRW (+ 30%) cette année grâce à diverses approches stratégiques et l’année prochaine, les ventes pourraient atteindre près de 500 milliards de KRW en Corée du Sud ». D’ailleurs, une récente étude de Mintel le souligne: « La Corée du Sud est l’un des marchés cosmétiques les plus passionnants au monde et proposant un rythme rapide, introduisant des innovations de pointe et définissant les tendances à l’échelle mondiale. Alors que les marchés de la beauté et des soins personnels britanniques et américains affichaient d’une année sur l’autre, respectivement, une croissance de 2,1% et 3,9%, la Corée du Sud quant à elle, enregistrait une croissance stupéfiante de 5,8% ».

Beauté connectée, électronique, digitalisation des points de vente, application mobile du maquillage virtuel

Dans le sillage de cette dynamique sans précédent du marché du maquillage et du skin care en Asie, l’explosion de la consommation des instruments électroniques et de ce qu’’on appelle maintenant d’’une manière générale « l’’Électro-Beauté » et la « Beauté Connectée ». « Des raisons pratiques et un certain rationalisme économique incitent les consommateurs à vivre à leur domicile l’’expérience beauté traditionnellement réalisée chez les esthéticiennes ou les médecins, expliquait récemment le cabinet Kline & Company dans son étude Beauty Devices: Global Market Analysis and Opportunities.

« Et si Beauté et Digital ont fait longtemps mauvais ménage, explique une note récente du cabinet KGA, parce que l’e-commerce restait associé à un marché piloté par les coûts, peu propice à un environnement de luxe, les choses sont entrain de changer radicalement. C’est tout l’’univers de la beauté qui se connecte, précisément pour optimiser le conseil personnalisé : baptisé « My Sephora », l’’outil déployé dans l’’ensemble des magasins de l’’enseigne « Séphora » permet aux vendeuses, munies d’’une tablette numérique, d’’accéder, en scannant la carte de fidélité, à l’’intégralité de l’’historique d’’achats d’’une cliente, ainsi qu’’à un moteur de recommandations suggérant automatiquement des produits en phase avec cet historique et avec le profil du client. Dernière nouveauté de l’’enseigne, l’application « Color Profil » permet à la vendeuse, toujours via une tablette numérique, de capturer la teinte de la peau du client, puis de lui suggérer les produits les plus adaptés en termes de couvrance, de texture et de rendu visuel. Aussi dénommé « maquillage en réalité augmentée », certaines applications permettent à l’’utilisatrice de tester de nouveaux produits en faisant apparaître, sur l’’image de son visage reproduite sur son mobile, le maquillage appliqué sur les parties corporelles concernées (lèvres, cils, paupières). Certaines technologies, comme « Makeup Genius » de L’’Oréal, permettent au maquillage virtuel de suivre les mouvements du visage de l’’utilisatrice, tel un véritable miroir, grâce aux capteurs de l’’appareil photo de son smartphone. A MakeUp in Seoul, il sera aussi question de la digitalisation des points de vente et applications mobiles de maquillage virtuel.

Selon un article qui vient de paraître dans le journal La Croix, « la Corée est devenu le pays plus connecté de la planète?: son réseau Internet bat des records de rapidité et 80 % de la population possède un smartphone (97 % chez les 18-24 ans). Séoul, du coup, fait figure de métropole expérimentale. Une chaîne de grande distribution a installé des « supermarchés virtuels » sur les murs du métro. En l’’occurrence, des photos de rayonnages sur lesquels les usagers « cliquent » avec leur smartphone pour passer commande. Les produits sont ensuite livrés à domicile. Autre exemple?: les « webtoons », des BD souvent gratuites à lire exclusivement en ligne, qui attirent 17 millions de lecteurs par mois (un tiers de la population?!).Tandis que 20 % des 10-19 ans utilisent leur smartphone plus de sept heures par jour, des cliniques de « désintoxication à Internet » voient même le jour…. Le pays veut enclencher la vitesse supérieure, et entend mettre en place avant 2020 un Internet « 5G » mille fois plus rapide que la 4G actuelle, permettant de télécharger des films en une seconde, d’’interconnecter des dizaines d’’objets intelligents ou de mener des conversations en 3D grâce à des hologrammes ».

Étanchéité, préservation du contenu

C’est l’’autre phénomène de ces derniers mois. Les innovations packaging se sont incontestablement accélérées avec, entre autres, le développement des boîtiers étanches associés à de nouvelles méthodes de conditionnement et d’’application de produits comme les fonds de teint mais également de nouveaux diffuseurs de produits très sophistiqués. « Nous avons été précurseur dans ce domaine, souligne madame Eun-Im LEE. Mais ce n’est pas tout ! Parmi les produits phare chez HERA, le Fonds de Teint UV Mist Cushion est en en train de devenir un Fond de Teint haut de gamme, avec son nouveau packaging innovant pour se conformer aux codes de luxe et offrant des bénéfices anti-âge plus importants. En utilisant les produits Cell Essence et Cell Cream, nous allons créer de nouvelles stratégies de communication pour présenter le secret de beauté des femmes Coréennes, appelé « SEOULISTA », pour obtenir une peau très pure et propre. Et avec le nouveau Rouge à Lèvres Rouge Holic, dont le lancement est prévu le Janvier 2015 nous avons développé 24 merveilleuses nuances pour répondre aux exigences élevées des clientes coréennes, avec un packaging attrayant et des textures progressives avec des pigments haute performance ».

Interconnexion entre les continents

« C’est tout l’’avantage d’’être tous les trois mois sur les quatre continents, explique Jean-Yves Bourgeois. Nous nous enrichissons et nous enrichissons nos manifestations des expériences acquises sur les quatre continents (Amérique du nord et du sud, Europe et Asie). Aucune autre manifestation du secteur de la beauté ne peut en dire autant. D’’ailleurs nous allons capitaliser sur cette interactivité. Et le Brésil sera à la fête au prochain MakeUp in Paris ».