Brésil : les raisons du rebond !

En 2015, le marché des cosmétiques et parfums au Brésil a connu une baisse de 8%. La baisse s’explique notamment par une hausse des taxes aux importations. Mais ce marché présente de nombreuses opportunités de développement et de regain de croissance. Selon une étude de Research and Market report, le marché devrait croître de 11% entre 2016 et 2019. Deux facteurs principaux de reprise : les nombreuses innovations produits (ingrédients, formulation), ainsi qu’une hausse des revenus des femmes, engendrée par une meilleure intégration des femmes dans le monde du travail.

2016-10-01

Le maquillage au Brésil n’est pas considéré comme un luxe mais comme une nécessité pour 65.7% des brésiliennes. Le Brésil maintient ses attentes quant au culte du corps et à la beauté : 62.7% des brésiliennes considèrent avoir de hautes attentes quant à leur apparence physique, et 49.4% d’entre elles pensent que les achats beauté représentent un investissement, notamment pour leur vie professionnelle et pour le « bien-vieillir ». (SPC Brésil)

Les niches peuvent aussi raviver le marché :

– Les cosmétiques homme connaissent une hausse de 7.1%, qui pourrait être linéaire voire positive d’ici à 2019. En cause, une hausse des revenus et l’arrivée sur le marché de nouveaux consommateurs plus avertis et plus enclins à prendre soin de leur peau. (ABHIPEC)

– 53% de la population brésilienne se déclare black ou métisse, et déclarent ne pas trouver d’offre cosmétique cohérente avec leurs besoins. Une cible de 104 millions de consommateurs potentiels à toucher avec des produits ciblés (peau, cheveux, corps). (IBGE)

MakeUp in SaoPaulo : the place to be !

L’année dernière la seconde édition de MakeUp in SaoPaulo avait rassemblé quelque 1200 visiteurs venus à 80% du Brésil, le reste se répartissant entre la Colombie, l’Argentine, le Chili, le Mexique. Les principaux acteurs industriels qui produisent au Brésil ont répondu une fois de plus présents cette année pour cette troisième édition qui s’annonce particulièrement tonique avec quelques nouveaux venus comme le groupe Albéa, Alkos Group, Incom, Inovao, Jal Design Packaging Int’l, Louisa Oliva, Qualipac – Groupe Pochet, Texen.

Tous les indicateurs prouvent que la reprise est bien là dans le secteur cosmétique. Les industriels en sont persuadés, pour preuve les investissements importants réalisés par des sociétés qui ont construit ou sont entrain de construire des nouveaux sites de production comme Intercos, Fiabila, Qualipac, Fareva etc.

Toute l’équipe de MakeUp in SaoPaulo prépare, comme d’habitude, une série de conférences “top niveau”. L’année dernière, près de 800 personnes y avaient assisté en deux jours.

 

MakeUp in SaoPaulo
7 & 8 Décembre 2016 – Centro de Convençoes Rebouças
www.makeup-in-saopaulo.com