Brésil : pourquoi les consommateurs ont soif de maquillage ?

Plus qu’un mois et MakeUp in SaoPaulo (8 & 9 décembre 2015) ouvrira ses portes au Centre de Convention Rebouças à São Paulo. Un grand moment pour la filière maquillage non seulement brésilienne mais aussi d’une manière générale d’Amérique du Sud. Cette seconde édition de MakeUp in SaoPaulo ouvre dans une atmosphère particulière où face à des difficultés économiques réelles, les brésiliens changent leurs habitudes de consommation. Et le secteur du maquillage en bénéficie. Surtout ne pas rater la table ronde organisée le 9 décembre de 18h à 18h45 sur le thème « Attentes et Opportunités des Marques de maquillage » !

2015-11-01

Selon les dernières prévisions, le marché de la beauté devrait continuer de se développer au cours des quatre prochaines années mais avec des évolutions modérées comparées aux chiffres de ces dernières années. Ainsi l’organisme d’étude Mintel précise que la croissance annuelle moyenne de ce secteur entre 2015 et 2019 devrait être de 10,2%, pour atteindre 107,30 milliards de R$ en 2019, à comparer aux 13% annuels de la période 2010/2014. A noter que ce sont les produits cosmétiques qui auront la plus forte croissance par rapport aux autres secteurs avec un bond de 63 % au cours des quatre prochaines années.

Tester les produits !

Selon une autre étude réalisée par la Confédération Nationale des Transports Brésiliens, les Brésiliens qui sont de plus en plus méfiants à l’égard des institutions, des médias et des entreprises, estiment à 53 % que la corruption est l’un des principaux problèmes qui affecte leur pays. Ils sont de plus en plus enclins à faire confiance non seulement à leur entourage mais aussi aux différents communautés en ligne pour acquérir de l’information et des retours d’expérience. Il est également important pour eux de pouvoir tester les produits avant de passer à l’acte d’achat. Selon Mintel « 14% des consommateurs sont d’autant plus susceptibles d’acheter un produit qu’ils l’ont testé. La simple publicité ne suffit plus ». Les échantillons ont donc de beaux jours devant eux.

Des consommateurs « actifs » !

Toujours selon cette étude, non seulement les consommateurs ne veulent plus être « passifs » mais ils souhaitent entrer dans un véritable dialogue avec les marques. Il est donc important pour celles-ci de se positionner de plus en plus comme des partenaires en proposant des produits « transparents » et cohérents en terme de contenu et de prix. Les brésiliens sont en recherche d’authenticité et fond de plus en plus la chasse au gaspillage.
Face à l’évolution de la société brésilienne (les femmes brésiliennes gagnent de mieux en mieux leur vie…., les hommes prennent le relais sur les tâches domestiques, les familles sont de plus en plus recomposées, sans oublier les couples de même sexe), les marques se sont mises à communiquer de manière plus créative (O’Boticario avec son spot publicitaire mettant en scène des demi-sœurs au moment de Noël, Natura et son sponsoring controversé de la série Babylon (représentant des couples homosexuels). Enfin, et ce n’est pas nouveau, le secteur de la Beauté, le maquillage en particulier, est évidemment toujours très influencé par le mixage croissant de la population et sa diversité en termes de texture et de couleurs de peau.

Conférence du 9 décembre à 18 h sur les Marques brésiliennes : Attentes et opportunités !

Une table ronde modérée par Vincent Gallon, Brazil Beauty News, avec la participation de: Nazish Munchenbach, Directrice Commerciale et Marketing, Granado; Mirele Martinez, Responsable Produit, Make B, Grupo Boticario; Murilo Reggiani, Directeur Associé, VULT Cosmetica; Maria Paula Fonseca, Directrice Internationale make-up and skin care, Natura.

Un débat autour des questions suivantes :
1) Qu’attendez-vous des fournisseurs en terme d’innovation (packaging et formulation)
2) Quel est votre avis sur l’avenir de MakeUp in Brazil ?
3) Quelles sont les principales contraintes et opportunités pour espérer prospérer sur le marché cosmétique brésilien ?
4) Quelle est la place des ingrédients locaux dans la formulation de produits de maquillage et de skin care au Brésil ?