Applicateurs cosmétiques : faites le bon choix !

Le 8 février prochain, de 14h30 à 16h, vous saurez tout (ou presque) ce que vous avez toujours voulu savoir (sans oser le demander) sur les applicateurs les plus largement utilisés. Sept experts vous présenteront leur point de vue argumenté sur :
– Quels sont les paramètres essentiels pour chaque technologie ?
– Quels sont les facteurs clés de succès pour cette catégorie ?
– Quelles sont les innovations les plus notables dans ce domaine ?

Le premier débat sera dédié aux applicateurs de mascara.
Le second se consacrera aux applicateurs pour tubes, stylos et systèmes airless.
Et la dernière des ces tables rondes s’intéressera aux brosses de maquillage
À ne pas manquer !
Présentateur et modérateur : Gerald Martines, fondateur de IN•SIGNES, consultants en Stratégie, Marketing et Innovation.

 

MakeUp in…™ : Peut-être plus encore que dans toute autre catégorie, la science du mascara est déterminée par une interaction étroite entre les trois éléments fondamentaux de tout produit cosmétique : le trio Formule-Applicateur-Packaging. Qu’en pensez-vous ?

Gerald Martines : En commençant par la formule, bien sûr, qui conditionne l’objectif : que celui-ci soit d’allonger, de recourber, de séparer, de définir, de colorer ou toute combinaison de ceux-ci. Mais la formule seule ne peut pas faire grand chose sans l’applicateur adapté, qui détermine la dose de produit qui sera prélevé de la flaconnette (et avec l’aide de l’essoreur – c’est le rôle du pack) et comment cette dose sera répartie et appliquée sur les cils.
Que l’applicateur doive être soigneusement assorti avec la formule pour obtenir le résultats souhaité, est une évidence ; mais plus significatif : les professionnels savent bien qu’utiliser une même formule avec des applicateurs différents peut produire des effets hautement différents, illustrant ainsi le rôle déterminant de l’applicateur, qui n’est pas simplement « au service » de la formule, mais qui joue son rôle à égalité, au service des beautistas.
Cette notion est au cœur des initiatives récentes qui proposent des systèmes « mix and match » parmi un assortiment de formules et une collection d’applicateurs, procurant à l’utilisateur expert une solution de « sur-mesure », très appréciée par les jeunes générations.

MakeUp in…™ : Mais l’innovation dans les applicateurs, qui a été effervescente pendant des années, voire des décennies, va-t-elle s’arrêter là ?

Gerald Martines : Certainement pas ! De nombreuses initiatives explorent les possibilités d’améliorer l’ergonomie, en challengeant et renouvelant les gestes traditionnels de l’application, cherchant auprès des make-up artistes professionnels des clés d’amélioration, pour les mettre à disposition de la consommatrice même la plus néophyte.
Tant les marques que les fabricants investissent beaucoup de réflexion et d’énergie pour pouvoir proposer encore plus de possibilité de personnaliser l’application, par exemple par des système d’essorage ajustable, des applicateurs à géométrie variable, et cœtera.
Pour en apprendre plus, venez rencontrer certains des spécialistes du domaine, qui partageront avec vous leur vision sur cette catégorie – apparemment infinie – qui réserve encore bien des surprises.

MakeUp in…™ : La deuxième table ronde sera dédiée aux applicateurs pour tubes, stylos et systèmes airless. Beaucoup d’innovation à en attendre, là aussi ?

Gerald Martines : Voici une autre catégorie qui a connu une explosion de créativité ces dernières années. À l’évidence, les tubes sont un packaging que l’ont trouve absolument partout, capables de contenir, protéger et délivrer pratiquement tous types de maquillage ou de produits de soins. La praticité des tubes, leurs performances en matière de protection de la formule, et leur compétitivité sont connues depuis des dizaines d’années, et sont les facteurs-clés de leur succès durable.
Néanmoins, s’il y avait un domaine où les tubes pouvaient progresser, c’était dans l’application de la formule – et c’est là où les marques et les fabricants ont beaucoup investi en terme de créativité et d’innovation récemment, au point que le choix est maintenant presque illimité.
Et en effet, à partir du moment où l’on en est à presser le tube, pourquoi ne pas appliquer la formule directement sur la zone précise du visage ou du corps, plutôt que la transférer sur un pinceau séparé … ou plus souvent encore sur le doigt ? Le doigt est sans aucun doute un applicateur hautement flexible, avec lequel nous arrivons tous tout équipé dès la naissance, mais qui vient aussi avec ses propres limitations en terme d’hygiène, d’accessibilité, de texture, de température, etc.
D’où la motivation pour développer pinceaux, spatules, rollers, éponges et embouts de toutes les formes et de toutes les dimensions pour s’adapter à la formule et optimiser son application et son efficacité.
D’ailleurs, la recherche de l’efficacité offre un riche champ à la recherche depuis qu’il a été montré que l’efficacité d’une formule de soin (et la plupart des maquillages, de nos jours comportent à des degrés divers des ingrédients de soin) dépend aussi presqu’à part égale tant de ce qu’elle contient – les actifs – que de comment elle est appliquée. L’effet froid d’un applicateur en métal ou en céramique, par exemple, renforce grandement un traitement contour des yeux, tandis que l’effet massant d’une spatule en silicone soigneusement conçue, ou d’un roller, booste les capacités de l’épiderme à assimiler et à tirer le meilleur parti des ingrédients actifs de la formule.
Ce n’est donc pas surprenant de voir les développements récents de cette catégorie en plein essor ; nous pouvons tout au plus nous demander pourquoi cela nous a pris aussi longtemps pour le comprendre. Et les bénéfices, la manne que peuvent nous apporter les applicateurs ne s’arrêtent pas au tube, qui peuvent aussi être adaptés aux airless, aux twist-pens et aux click-pens, et plus encore.

MakeUp in…™ : La dernière – mais non la moindre – des tables rondes s’intéressera aux pinceaux de maquillage.

Gerald Martines : Les pinceaux de maquillage semblent avoir toujours existé, aussi pourrait-on penser qu’elles ont depuis belle lurette atteint leur forme canonique, et qu’elles touchent à l’asymptote de leur perfection. Et bien, on ne devrait jamais sous-estimer la créativité et la passion pour l’innovation des spécialistes, et c’est une catégorie extrêmement dynamique.
Comme pour tout autre type d’applicateur, les performances des brosses sont toujours en cours d’amélioration par les experts de façon significative, par des ajustements ergonomiques fins, de nouvelles fonctionnalités, en inventant des formes astucieuses pour atteindre même les parties les plus difficiles d’un visage au volume complexe – la toile du peintre est bien plus facile, et de loin, comparée à nos paupières ou nos sourcils !
Cette industrie s’efforce aussi de remplacer les fibres naturelles par des fibres synthétiques. En effet, les consommateurs ont de plus en plus tendance à vouloir protéger ces animaux bien sympathique que sont les écureuils et les martres, et les mouvements vegan et cruelty-free ont ainsi une grande influence sur le marché.
Certes, mais ce n’est pas si facile ! Le poil animal a de grandes qualités, et nos exigeantes beautistas ne sont pas prêtes à un compromis sur les performances attendues, même pour ces gentilles petites bêtes !
C’est une demande qui existait déjà depuis quelques temps, et l’industrie agissait comme le canard proverbial : calme en surface, mais pédalant furieusement des pattes sous l’eau. La bonne nouvelle, c’est que des solutions sont maintenant disponibles et, comme souvent, vont même au-delà des performances des poils naturels.
Des fibres à faible rétention ont un meilleur taux de restitution, en gaspillant moins et en étant plus faciles à nettoyer ; des fibres chargés en charbon actif ou en cuivre produisent un effet antibactérien bienvenu sans les inconvénients des anciens ions d’argent ; et les fibres imprégnées d’actifs de soin complètent les effets cosmétiques en faisant du bien à la peau en même temps ! – pour n’en citer que quelques uns.

Vous êtes donc invités à venir en grand nombre écouter la bonne parole des meilleurs experts de l’industrie à ces passionnantes tables rondes.