Beauté chinoise…, un futur radieux

Ce « futur de la Beauté en Chine » sera le thème global de deux des conférences « phares » de ce premier MakeUp in Shanghai. Première d’entre elles, le 11 avril prochain à 11h15 du matin, Massimo Carminati, Trend and Style Project Director de Peclers Paris, présentera trois tendances beauté cosmétique pour l’été 2019 ; « Dreamy Botanicals », une vision onirique et magique de la nature magnifiée, entre éveil sensoriel et connexion régénératrice ; « Instinct », le corps est de plus en plus le support privilégié pour accéder à une réalité émotionnellement et sensoriellement chargée ; « Fun Activist », la manifestation publique de l’expression de soi et de l’affirmation de soi, en suivant une ligne amusante et décalée. Et ce n’est pas tout…!

Un « futur » qui se décline le lendemain matin, le 12 avril à 9h15 dans une seconde conférence animée par Isabelle Gavalda de Some*Xing, sur le thème : « Design for China : La créativité comme moyen de communication entre les marques cosmétiques et les consommatrices chinoises ». Après une présentation des ses derniers Inspirations Design Asia pour le maquillage, elle illustrera l’évolution des codes culturels et design des grands rendez-vous marketing en Chine, et détaillera comment les Marques peuvent sortir des codes premier degré pour créer de nouvelles « Beauty Stories ». Cette présentation sera suivie d’une table ronde sur le thème : « Du commerce électronique au commerce social: le pouvoir des médias sociaux en matière de beauté en Chine » avec la participation de : Alexis Bonhomme, Co-Founder & Chief Strategy Officer chez CuriosityChina (Pékin), Thomas Graziani, Co-Founder de WalktheChat (Beijing) une plate-forme transfrontalière de e-commerce aidant les entreprises étrangères à vendre en Chine via WeChat. A ne pas rater…

Quelles tendances pour quel maquillage !?

Massimo Carminati, italien d’origine ayant vécu en Chine pendant plus de quinze ans et qui a toujours travaillé dans l’univers de la mode, est depuis sept ans Trend & Style Director chez Peclers Paris. Pour lui, « Cette saison, les envies et les besoins qui dicteront nos préférences en matière de skin-care et les rituels de beauté sont en train de changer à un rythme de plus en plus rapide, quelle que soit leur catégorie et indépendamment de l’âge et du contexte socio-culturel… Les consommatrices sont toujours ouvertes et enclines à l’exploration, à l’expérimentation ou même à la reconversion des produits. Ils apprécient le changement, mais en même temps choisiront des produits donnant la part belle à une vision saine et authentique de la nature et dans laquelle les ingrédients jouent un rôle de plus en plus important. La Cosmétique doit également répondre à une quête encore plus essentielle qui touche au respect de soi et au respect de son corps. Ici, les consommatrices font confiance à leurs ressentis et privilégieront une expression plus libre et plus personnelle de leur sensorialité ».
Pour illustrer le développement rapide du marché chinois, Massimo Carminati choisira trois tendances parmi les tendances beauté de Peclers : Dreamy Botanic, Instinct et Fun Activist.
« La fascination pour une nature sauvage, basée sur la promesse d’une rencontre palpitante et exaltante, est maintenant renforcée par la promesse d’une expérience plus rassurante et protectrice », explique-t-il. « Poussés par le désir de ne faire qu’un avec la nature, les individus se tournent vers elle pour trouver épanouissement et apaisement mais aussi bénéficier de la stimulation sensorielle et spirituelle qu’elle offre, afin de se sentir plus « vivants ». Dans ce contexte, la Cosmétique naturelle devra s’inspirer de l’harmonie régénératrice et des envies en faveur d’interactions globales, fluides et saines avec les éléments : la lumière, l’eau, l’air, la végétation … Et finalement adopter une vision plus poétique et magique de la nature qui nous apporte sérénité et plénitude.

Comment cette tendance de fond se traduit-elle en termes d’ingrédients, de packagings, de cosmétiques couleurs et de skin-care ? C’est ce que nous dévoilera Massimo Carminati…

Quel Design pour la Chine ?

Le 12 avril au matin, le Design sera au centre des discussions organisées par Isabelle Gavalda de SOME*XING sur le thème « Design for China : La créativité comme moyen de communication entre les marques cosmétiques et les consommatrices chinoises ».

Diplômée de NEOMA et de l’Université d’Economie et des Affaires Internationales de Pékin en 2006, Isabelle Gavalda débute sa carrière dans des agences marketing et communication à Pékin.
Après dix ans en Chine, animée par sa passion pour l’art et le design, Isabelle fonde SOME*XING, un studio de stratégie créative, réunissant experts européens et asiatiques prêts à relever les défis stratégiques et créatifs des marques de luxe et de beauté pour la Chine. Son mot d’ordre, prégnance des concepts et du design au sein d’une société en constante évolution.
C’est ce thème qui sera abordé dans la conférence « Design for China », mettant en perspective l’interaction entre codes culturels et codes de marques pour des consommatrices chinoises de plus en plus exigeantes : le boom du « rouge » à lèvres, la créativité des éditions limitées, l’ambiguïté du féminin/masculin… Le cas de l’animation de Lancôme pour le Nouvel An Chinois 2018 sera présenté par l’équipe Lancôme Chine.

L’occasion d’aborder les activations offline et online spécifiques de ce marché chinois hyper connecté et de lancer ensuite la table ronde sur le thème « Du E-commerce au Social Commerce » avec les témoignages d’Alexis Bonhomme de Curiosity China et de Thomas Graziani de Walk The Chat, deux spécialistes du marketing digital en Chine : campagnes WeChat, ventes éclaires, pouvoir des influenceurs et hyper segmentation des réseaux sociaux, etc…